Biotope passe le seuil des 250 salariés

 |   |  345  mots
Biotope va concevoir et construire un sentier de découverte de la forêt tropicale au Gabon
Biotope va concevoir et construire un sentier de découverte de la forêt tropicale au Gabon (Crédits : Biotope)
L’entreprise héraultaise d’ingénierie écologique a passé le cap des 250 salariés, en janvier 2016. Elle mobilisera dès le mois prochain une équipe de dix personnes au Gabon pour y réaliser un sentier de découverte de la forêt tropicale. Valeur du marché : 1,5 M€.

En novembre 2015, l'entreprise héraultaise Biotope, leader dans l'ingénierie écologique basée à Mèze (34) et dirigée par Frédéric Melki, avait racheté Aquascop, un bureau d'étude spécialisé dans les milieux aquatiques, installé à Angers (49). Une opération qui a permis à l'entreprise de passer un cap au 1er janvier 2016, celui des 250 salariés (pour un chiffre d'affaires 2015 de 19,5 M€).

« Nous nous mettons en ordre de marche pour dépasser confortablement ce seuil, déclare Anne-Lise Ughetto, directrice générale. Nous structurons comme un groupe à l'international, avec une stratégie de diversification internationale qui vise surtout l'Afrique et Chine. Dans ce dernier pays, il y a encore beaucoup de choses à faire sur le plan environnemental. »

Le Bois des Géants au Gabon

En février, une équipe de Biotope va rejoindre le Gabon où va démarrer une nouvelle mission d'envergure : la conception et la construction d'un sentier d'interprétation de la forêt tropicale de 1,6 km, baptisé Le Bois des Géants, non loin de Libreville. Un marché qui fera appel à deux compétences de l'entreprise : le bureau d'études amènera du contenu scientifique et l'agence de communication contribuera à la transposition de ces données en information accessible et attrayante.

« C'est un appel d'offres international auquel Biotope a répondu au sein d'un consortium d'entreprises que nous avions constitué, précise Anne-Lise Ughetto. Nous avons décroché ce marché en novembre 2015, qui est le 2e marché au Gabon pour nous, d'une certain ampleur puisqu'il est de 1,5 M€, dont 250 000 € pour Biotope. »

Parmi les autres entreprises du consortium : la société panaméenne Cresolus (cabinent d'architecture spécialisé dans les constructions bois en zone tropicale), la société américaine Island Planning Corporation (architectes-paysagistes).

« Cette mission monopolisera une dizaine de personnes pendant dix-huit mois, indique Julien Cordier. Ce sentier se connectera à une autre infrastructure, le canopy walkway, un sentier pour accéder à la canopée, construit par une autre équipe, et le long duquel nous installerons des panneaux et outils pédagogiques... Cette mission constituera une belle référence pour Biotope. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :