Enerfip veut collecter 5 M€ d’épargne écoresponsable en 2016

 |   |  450  mots
Olivier Griffon (directeur communication), Pauline Georgel (directrice relation clients) et Julien Hostache, directeur général d'Enerfip.
Olivier Griffon (directeur communication), Pauline Georgel (directrice relation clients) et Julien Hostache, directeur général d'Enerfip. (Crédits : Christine Caville)
Créée à Montpellier, la plate-forme de crowdfundig dédiée aux énergies vertes officialise sa 3e collecte pour un projet gardois de centrale photovoltaïque au sol. Avec au compteur 110 00 € collectés en quatre mois, Enerfip veut lever en 2016 entre 3 et 5 M€ et accompagner une vingtaine de projets.

Tous les indicateurs sont au vert pour Enerfip. La plate-forme de financement participatif spécialisée dans les projets d'énergies renouvelables (éolien, solaire, etc.), qui a finalisé mardi 9 février une levée de fonds de 300 000 € auprès de Sofilaro (société de capital investissement régionale du Groupe Crédit Agricole pour le Languedoc), officialise au même moment le lancement de sa 3e campagne de collecte.

Une centrale solaire dans le Gard

La plate-forme opérationnelle depuis septembre 2015, vise un objectif de 100 000 € pour ce nouveau projet « Héliotrope » de financement d'une centrale photovoltaïque au sol utilisant un système de suivi de la course du soleil, dans le Gard. Porté par la société Altergie Développement (4,5 MWC exploités indirectement sur plusieurs projets photovoltaïques dans le sud de la France), il va permettre la production d'une énergie verte injectée sur le réseau local et consommée par les habitants voisins de Belvézet dans le Gard.

« L'ambition est de proposer aux internautes, avec deux ou trois projets de collectes concomitants, une diversification de leurs investissements pour limiter les risques », explique Julien Hostache, le directeur général d'Enerfip.

Cette nouvelle opération de crowdfundig fait en effet suite à deux campagnes de collectes (projets Luminis 1 et 2) pour des centrales photovoltaïques en toiture sur des fermes laitières situées dans le Lot-et-Garonne (47) et en Aveyron (12). Lancées en octobre et novembre, Luminis 1 et 2 avaient permis de collecter en deux mois 100 000 € auprès d'une centaine d'éco-épargnants ayant investi à partir d'un montant de 100€ (durée du prêt entre 4 et six ans selon les dossiers audités, taux d'intérêt entre 4 et 6 %).

Flécher l'épargne des Français

Avec actuellement six projets en portefeuille pour un montant collecté de 1,8 M€, Enerfip veut accompagner une vingtaine de projets en 2016, pour un objectif entre 3 et 5 M€.

«  Le vent, l'eau, le soleil étant nos biens communs, il nous paraît évident de vouloir faire bénéficier à tous des retombées économiques de ces ressources », affirme Julien Hostache.

Co-fondateur d'Enerfip avec trois associés engagés dans la transition énergétique, Julien Hostache souhaite flécher l'épargne des Français (elle représente 4,4 Mds € au 3e semestre 2015 selon les chiffres de la Banque de France) vers l'économie réelle et créer une communauté d'investisseurs sur un spectre très large.

Dans les prochains mois, la plate-forme devrait ouvrir le guichet pour deux nouvelles actions de crowdfunding vert dans l'éolien : en février pour un parc en production en Charente-Maritime (avec un objectif de collecte de 200 000 €) et en juin, pour un second parc en construction dans le sud ouest (1 M€).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :