Naskeo Environnement réinjecte 2 M€ dans son capital

 |   |  369  mots
L’entreprise (méthanisation agricole et territoriale), dont la R&D est installée à Narbonne (11), a annoncé le 22 juin une augmentation de son capital de 2 M€. Objectif : intensifier son développement en France et à l’international.

Le constructeur d'unités de production de biogaz, annonce le 22 juin une augmentation de capital de 2 M€ par ses actionnaires historiques, les fonds Xange et Idinvest Partners, spécialisés dans l'innovation et déjà présents au capital depuis 2007.

Le siège social de Naskeo Environnement est à Malakoff (92) mais l'entreprise est née il y a onze ans à Narbonne (11), où se trouve encore aujourd'hui son bureau de R&D, avec trois salariés sur les 35 que compte l'entreprise.

Du fait du ralentissement économique en France, la société a diversifié ses activités vers l'international depuis 2015, avec la concrétisation de plusieurs marchés de développement et d'ingénierie en Europe et en Asie. Ce renforcement financier a pour objectif d'intensifier son développement en France et à l'international.

« Le biogaz se développe fortement au niveau mondial, observe Aurélien Lugardon, P-dg de Naskeo Environnement. Nous avons comme objectif de prendre position, de façon pérenne, dans au moins trois pays étrangers d'ici fin 2017. »

« Nous visons le Japon, le Chili et le Brésil, même si dans ce dernier pays, nous n'en sommes qu'au stade des études », précise Sylvain Frédéric, directeur commercial et du bureau d'études.

Nouveau tarif d'achat de l'électricité en attente

La société annonce vouloir également utiliser les fonds levés pour poursuivre son développement en France, dans un premier temps sur des projets d'injection de biométhane.

« Nous espérons aussi la sortie à court-terme d'un nouveau tarif d'achat de l'électricité produite à partir de biogaz, annoncée par le gouvernement pour 2016, afin d'accélérer de nombreux projets agricoles en cogénération déjà développés », ajoute Sylvain Frédéric.

Depuis sa création, Naskeo Environnement a développé et construit une trentaine de projets de 100 kWél (kilowatts électriques) à 2 MWél (mégawatts électriques). Parmi les dernières installations, le méthaniseur du zoo de Beauval (41) qui traite l'ensemble des déjections du zoo et permet de chauffer le zoo.

L'entreprise a réalisé un chiffre d'affaires de 9 M€ en 2015, et vise les 9,5 M€ en 2016. Elle cherche actuellement à recruter trois personnes, des ingénieurs construction et de suivi de chantier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :