Nîmes Métropole récompense les jeunes pousses vertes

 |   |  272  mots
Les lauréats du 1er palmarès des #DéDé, le 5 juillet à Nîmes
Les lauréats du 1er palmarès des #DéDé, le 5 juillet à Nîmes (Crédits : Thomas Tedesco)
Le 5 juillet, la 3e intercommunalité d’Occitanie a remis 100 000 € de prix à des TPE, associations et communes portant des projets en faveur de l’écologie. Ce 1er appel à projets du genre a su mobiliser 41 initiatives au total, allant du recyclage au véhicule électrique.

Réapprendre aux agriculteurs à composter pour nourrir leur terre de façon naturelle. C'est de ce savoir-faire perdu que l'entreprise MicroTerra (Lunel, CA : 340 000 €, deux salariés) est partie pour créer son activité. Le principe : fournir gratuitement aux agriculteurs plusieurs centaines de tonnes de déchets verts issus de déchetteries environnantes et les aider à créer, au bout de neuf mois, leur propre compost.

« Nous avons un contrat avec les entreprises de traitement de déchets. D'un côté, nous les aidons à valoriser leur déchet vert et de l'autre, l'agriculteur gagne gratuitement un engrais naturel », résument Catherine Bouniol et Nicola Rapette, fondateur d'une entreprise, distinguée par l'Agglomération Nîmes Métropole, le 5 juillet, dans le cadre de son appel à projets ciblé sur le développement durable et baptisé #DéDé.

Abondée d'un total de 100 000 €, la dotation a également permis de récompenser une seconde entreprise à hauteur de 13 560 € : Étrange Ordinaire (Nîmes, CA : 100 000 €). Fondée par deux ex-étudiants de l'UNîmes, elle développe notamment un capteur vérifiant la bonne qualité du processus de compostage à l'intérieur même du composteur.

« Aujourd'hui, la notification se fait par SMS mais l'idée est de développer une application mobile », détaille Clément Bonet, cofondateur d'une société également gagnante du récent appel à projets greentech lancé par l'Ademe.

Au total, 41 sociétés, associations et communes de Nîmes Métropole ont déposé leur candidature pour cet appel à projets #DéDé qui a également récompensé les Vignerons indépendants à hauteur de 20 000 € pour leur projet de conception d'un tracteur électrique dédié à la vigne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :