EDF EN : « Nous avons un cap politique mais aussi un cap régional »

 |   |  699  mots
David Augeix, directeur régional Sud d'EDF EN
David Augeix, directeur régional Sud d'EDF EN (Crédits : Edouard Hannoteaux)
La région Occitanie a de beaux jours devant elle en matière d’énergies renouvelables. Le forum Energaïa, les 14 et 15 décembre, a confirmé ce potentiel, vecteur de développement économique. Parmi les acteurs régionaux, EDF EN a fêté ses 500 MW éoliens installés et annoncé ses projets.

Le forum Energaïa, dédié aux énergies renouvelables, s'est déroulé le 14 et 15 décembre à Montpellier, et pour la première fois dans sa configuration grande région Occitanie. Un cadre idéal pour que la vice-présidente de la Région déléguée à la transition écologique et énergétique, Agnès Langevine, confirme l'ambition de la collectivité de faire de l'Occitanie la première région d'Europe à énergie positive.

Une ambition favorablement reçue par l'énergéticien vert EDF Énergies Nouvelles (EDF EN), présent sur Energaïa où il fêtait ses 500 MW éoliens installés en Occitanie.

« Après seize ans de développement, ces 500 MW éoliens représentent 46 % de la puissance éolienne installée dans la région et 9 % de la consommation en région, déclare David Augeix, directeur régional Sud d'EDF EN (basé à Béziers). Avec la loi sur la transition énergétique, nous avons un cap politique. Avec la volonté de la Région de devenir 1e région à énergie positive, nous avons un cap régional. Il reste du chemin : l'objectif éolien est de 3 600 MW, et on est à environ 1 000 MW aujourd'hui. Mais les voyants sont au vert. »

Une carte à jouer

Le dernier parc inauguré par EDF EN est le Parc éolien catalan et ses 96 MW. L'énergéticien vert liste les projets régionaux dans les cartons : les permis ont été obtenus pour des installations de 40 MW en Lozère et 15 MW dans le Tarn, qui seront construits dans les trois ans. Par ailleurs, un projet de 45 MW est à l'étude dans l'ouest héraultais.

« Beaucoup d'efforts sont portés sur l'éolien car la région est l'un des meilleurs gisements métropolitains, souligne David Augeix. Aujourd'hui, 80 % de la production éolienne se trouve dans la moitié nord de la France, et le foisonnement, dont l'effet atténue le caractère intermittent de la production éolienne, n'est pas suffisamment exploité en Occitanie. La région a donc une carte à jouer importante et toute légitimité pour accueillir d'autres équipements. »

Par ailleurs, EDF EN commence le renouvellement d'anciennes exploitations, des parcs de 15 ou 20 ans et qui sont amortis. David Augeix évoque ainsi un projet sur les hauts cantons de l'Hérault, à Riols précisément : depuis 2004, le parc, d'une puissance installée de 30 MW, compte dix éoliennes dont quatre vont être remplacées, passant d'une puissance de 3,6 MW à 12 MW. Le projet est en instruction.

Un nouveau centre de maintenance à l'été 2017

« Le projet de la Région fait sens d'un point de vue économique, se félicite David Augeix. Il y a une prise de conscience sur l'impact économique de l'éolien. Les 500 MW par exemple, c'est 600 M€ d'investissements, dont 120 M€ pour les entreprises régionales du TP... Aujourd'hui, l'éolien, c'est 330 emplois en Occitanie, peu qualifiés et hautement qualifiés, sur tous les métiers (développement, construction, exploitation-maintenance, NDLR), et ce sont des emplois non délocalisables. Le centre de Colombiers pilote déjà deux centres locaux de maintenance à Salles-Curan et Villeveyrac (Aveyron et Hérault, NDLR). Un nouveau centre de maintenance va s'installer à l'été 2017, avec une dizaine d'emplois à la clé, pour le Parc éolien catalan. On est en train de chercher la meilleure localisation avec les élus. »

« Nous sommes dans une région au profil énergétique diversifié, ajoute Gilles Capy, délégué régional EDF en Occitanie. L'énergie qui y est produite est décarbonée à 97 % et on produit 95 % de ce que l'on consomme. Et sa grande particularité, c'est l'hydraulique, qui couvre 35 % des besoins. »

L'Unité de Production Sud Ouest du groupe compte 87 barrages hydrauliques et environ 120 centrales hydroélectriques, auxquels il faut ajouter les sites de l'Unité de Production Centre qui concernent l'Occitanie, comme le groupe d'exploitation hydraulique Lot-Truyère.

« Nous travaillons avec la Région sur les différents scénarii qui permettront d'atteindre l'objectif d'un territoire à énergie positive en 2050, précise le délégué régional. Sur l'hydraulique, il y a un potentiel à exploiter autour des installations existantes. Par exemple, sur les concessions Lot-Truyère, où l'on peut augmenter les capacités de production si on nous donne l'autorisation de proroger la concession contre des investissements. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/12/2016 à 20:21 :
Tout à fait d'accord avec Terral, et incroyable cette facilité qu'a EDF EN à nous faire prendre des vessies pour des lanternes !! que pense D.Augeix des propos d'un de ses chefs, Mr Ursat chargé des nouveaux projets nucléaires chez EDF qui précisait dans le supplément du Monde "économie/entreprise"(18/11) que l'objectif d'EDF est de créer de nouveaux EPR (EPR NM) "pour que le nucléaire coûte moins cher que la moins chère des énergies renouvelables" !! En quoi EDF participe à la transmission énergétique pour sortir du nucléaire ? et si Augeix y croit tellement, pourquoi EDF a revendu à Allianz les éoliennes de Fontfroide (34) ?
a écrit le 16/12/2016 à 15:06 :
Tout à fait d'accord avec Terral, et incroyable cette facilité qu'a EDF EN à "enfumer" les journalistes ; David Augeix fut interrogé entre autres dans le Midi Libre… et donc vous maintenant !! vous, qui n'êtes même pas venu entendre des voix opposées à l'éolien industriel lors du point presse d'un collectif de 140 associations en Occitanie auquel vous étiez pourtant invité… Pour votre gouverne, pendant que D.Augeix dit tout le bien qu'il pense de l'éolien, Mr Ursat chargé des nouveaux projets nucléaires chez EDF précisait dans le supplément du Monde "économie/entreprise"(18/11) que l'objectif d'EDF est de créer de nouveaux EPR (EPR NM) "pour que le nucléaire coûte moins cher que la moins chère des énergies renouvelables" !! En quoi EDF participe à la transmission énergétique pour sortir du nucléaire ? et si Augeix y croit tellement, pourquoi EDF a revendu à Allianz les éoliennes de Fontfroide (34) ?
a écrit le 16/12/2016 à 13:00 :
"120 M€ pour les entreprises régionales du TP... Aujourd'hui, l'éolien, c'est 330 emplois en Occitanie..." Que de beaux chiffres nous expose ce dirigeant bien vêtu ! Mais pourquoi ne rien dire du million de tonnes de béton et des 72 000 tonnes d'acier des 1400 éoliennes qu'on nous annonce dans les espaces naturels et les paysages d'Occitanie ? Et pourquoi EDF EN ne fournit-il aucun chiffre sur les bénéfices annuels engrangés sur le dos des consommateurs et des contribuables ? ni sur la part dérisoire reversée aux collectivités et aux particuliers que les promoteurs éoliens ne cesse d'appâter avec sa "manne" ?
L'industrie et la finance continuent fièrement leur chemin, semant béton et discorde dans les espaces ruraux d'Occitanie, récoltant des profits au détriment de notre qualité de vie et de notre environnement. La soi-disant "croissance verte" est en marche...
Terral, un rural atterré.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :