Urbasolar va installer sa 1e centrale au sol au Kazakhstan

 |   |  397  mots
Les équipes de la BERD et d'Urbasolar lors de la signature de l'accord de financement, le 13 janvier 2018.
Les équipes de la BERD et d'Urbasolar lors de la signature de l'accord de financement, le 13 janvier 2018. (Crédits : Urbasolar)
Implanté au Kazakhstan depuis 2012, le groupe montpelliérain Urbasolar va installer sa 1e centrale photovoltaïque au sol, d’une puissance de 14 MW. Un projet réalisé grâce à un soutien financier de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD).

Le Montpelliérain Urbasolar, spécialisé dans les énergies photovoltaïques, annonce l'implantation d'une centrale solaire au sol, baptisée Zadarya, au Kazakhstan. Il s'agira de sa première centrale au sol dans ce pays, où Urbasolar est actif depuis 2012 (toitures solaires à Astana) et sa puissance de 14 MW s'ajoutera mix énergétique du Kazakhstan pour un total de 365 MW d'énergie solaire déjà installés et planifiés.

Pour réaliser ce projet, le groupe a signé à accord de financement avec la BERD (Banque européenne pour la reconstruction et le développement), très engagée dans le financement des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique et qui a déjà investi 8,7 Mds $ au Kazakhstan.

Soutien du ministère de l'Énergie

Les accords de prêts ont été signés pendant la 8ème session de l'assemblée de l'IRENA, l'agence internationale pour les énergies renouvelables, à Abu-Dhabi, le 13 janvier dernier. Dans le même temps, un accord de soutien au projet a été signé à cette occasion, par la main du ministre de l'Énergie du Kazakhstan, Kanat Bozoumbaïev.

« Nous sommes persuadés que la technologie photovoltaïque jouera un rôle majeur dans la production d'électricité au Kazakhstan et en Asie centrale, déclare Arnaud Mine, président d'Urbasolar. Ce projet démontrera la performance technique et la viabilité économique d'une centrale de ce type. Depuis quatre ans, nous travaillons pour préparer ce projet et une collaboration avec la BERD et les partenaires locaux a été un facteur-clef pour sa réussite, mais aussi pour la réussite des développements à venir. »

Un appel d'offres en 2018

Le projet de parc solaire sera mis en œuvre par la société Kaz Green Tek Solar LLP, établie au Kazakhstan et majoritairement détenue par Urbasolar. Par ailleurs, le Montpelliérain répondra à l'appel d'offres qui sera émis en 2018 au Kazakhstan, et la préparation des projets se fera avec la BERD.

« Le soutien du gouvernement kazakhstanais a été décisif dans la réussite de ce projet, observe Stéphanie Andrieu, directrice générale d'Urbasolar. Le partenariat avec la BERD augure de nombreuses autres projets de centrales dans les années à venir, dans la lignée des ambitions du groupe dans ce pays. »

Urbasolar revendique à ce jour une dizaine d'implantations à l'international. La société a réalisé un chiffre d'affaires 2016/2017 de 85 M€.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :