Vol-V se lance sur le marché de l'autoconsommation énergétique

 |   |  362  mots
La centrale de biométhane d'Eppeville.
La centrale de biométhane d'Eppeville. (Crédits : Vol-V)
Le producteur d'énergie indépendant Vol-V prend le tournant du gaz biométhane. Lauréate de l'appel d'offres CRE publié fin 2017, la société montpelliéraine exploite désormais quatre centrales de production de gaz renouvelable, dans l'Ouest et le Nord. Face aux besoins des unités de biométhanisation en électricité, Vol-V évolue vers l'autoconsommation.

L'idée est de créer des installations de panneaux photovoltaïques sur les hangars de stockages et les bâtiments où est produit le gaz renouvelable. Un premier projet qui devrait donner du savoir-faire à la société, qui souhaite se lancer dans la marché de l'autoconsommation.

"Il nous a paru indispensable de montrer l'exemple en équipant nos propres sites industriels, annonce Cédric de Saint-Jouan, président et fondateur de Vol-V. En faisant entrer nos centrales dans l'aire de l'autoconsommation, nous espérons gagner en compétitivité en réduisant les coûts de production de notre gaz. Une fois amortis, les panneaux permettront de baisser la facture d'électricité de 30 %, ce qui contribuera à rapprocher notre prix de production de celui du marché."

Fin 2015, Vol-V cédait 50 % de sa filiale Homer Sol (centrales solaires en toiture). En janvier 2016, la société annonçait se lancer dans le biométhane, avec pour ambition de devenir les numéro 1 du marché.

"La loi de transition énergétique a notamment annoncé que 10 % de la consommation de gaz en France serait issue de gaz vert et la revalorisation des tarifs d'achat de l'électricité issue du biogaz, disait alors Cédric de Saint-Jouan."

Quatre stations de biométhane en un an

Un an plus tard, Vol-V a ouvert quatre centrales biométhane en France (Quimper, Marboué, Eppeville et en Beauce). Celle de Quimper, inaugurée en mars 2017, affiche une production annuelle entre 2 millions et 2,5 millions de mètres cubes de biométhane, à partir de 33 600 tonnes de matières organiques. L'entreprise ouvre ses centrales près des grandes exploitations agricoles auprès desquelles elle se fournit en substrats. Trois sont actuellement en construction.

Autoconsommation et retour au photovoltaïque

Vol-V entend désormais investir le nouveau marché de l'autoconsommation. Elle est lauréate du dernier appel d'offre de la CRE (Commission de régulation de l'énergie) sur ce domaine.

"Le groupe Vol-V s'investit dans ce marché en proposant des solutions d'accompagnement complète. Nous projetons un développement très ambitieux, affirme Arnaud Guyot, directeur et fondateur."

Après avoir vendu 50 % de sa filiale photovoltaïque, Vol-V pourrait avoir trouvé une autre destination à son savoir-faire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :