Avec EkoSmart, EDF veut gamifier les économies d'énergies

 |   |  525  mots
EkoSmart, une application qui permet de développer des éco-gestes pour réduire sa consommation d'énergie par le jeu.
EkoSmart, une application qui permet de développer des éco-gestes pour réduire sa consommation d'énergie par le jeu. (Crédits : EkoSmart)
Le 26 avril, le groupe EDF présentait officiellement une expérience communautaire inédite en France et 100 % montpelliéraine. Baptisée EkoSmart, elle ambitionne de faire réaliser à des habitants de la métropole des économies d’énergie de façon ludique et innovante.

Gamifier la consommation et les économies d'énergie, telle est l'ambition du projet EkoSmart, émanation de la R&D du groupe EDF, qui est déployé sur la Métropole de Montpellier depuis quelques mois.

Le 26 avril, une présentation de cette expérimentation inédite sur le territoire français était faite à Montpellier. Son objectif : inciter les habitants, de façon ludique, à développer des éco-gestes générant des économies d'énergie.

Le projet s'est déployé dans le cadre de la convention Ecocité 2 signé par EDF avec la Montpellier Méditerranée Métropole. Outre un investissement de 180 000 € par EDF, il a bénéficié d'un financement du Programme d'investissement d'avenir à hauteur de 65 000 €, et a été conçu en partenariat avec l'institut Montpellier Management.

Virtuel VS vie réelle

« L'objectif était de s'écarter des campagnes de sensibilisation classiques aux économies d'énergie, d'où l'idée d'un jeu pour faire changer les comportements, explique Antoine Billet, aujourd'hui chargé de projet à la direction Commerce Méditerranée d'EDF, diplômé du master Marketing Innovation et Territoires de l'institut Montpellier Management. Le projet EkoSmart comporte deux volets : un volet virtuel et un volet "vie réelle". Avec le premier, les membres de la communauté EkoSmart gèrent virtuellement leurs économies d'énergie. Et en connectant l'application au compteur communiquant Linky, ils peuvent mesurer en temps réels les effets des éco-gestes qu'ils mettent en place dans la vraie vie en matière d'économie d'énergie, grâce à l'algorithme créé par la R&D du groupe EDF. L'application, elle, a été conçue par FremenCorp, une entreprise basée à Troyes et spécialisée dans les serious games. »

Les efforts consentis sont alors récompensés par des bons cadeaux chez les deux partenaires de l'expérimentation montpelliéraine, Ikea et les cinémas Gaumont. L'objectif est aussi de partager les bonnes pratiques au sein de la communauté via les réseaux sociaux.

D'autres métropoles intéressées

 « Nos comportements quotidiens, sur lesquels il est possible d'agir rapidement, représentent environ 20 % de nos consommations d'énergie, souligne l'Ademe Occitanie, qui soutient EkoSmart. Un ménage français consacre, en moyenne et par an, 6 % de ses ressources pour se chauffer, se déplacer, s'éclairer, faire fonctionner ses appareils électroménagers et électroniques, etc... Cela correspond en moyenne à 3 200 € de dépenses par foyer et par an. L'Ademe Occitanie a tout naturellement apporté son modeste concours à la démarche EkoSmart du fait de son approche innovante par le jeu qui permet progressivement d'acquérir de bonnes habitudes que l'on peut transposer dans notre quotidien en vue de réduire ses consommations électriques. »

Lancée en octobre 2017, EkoSmart vise une communauté de 500 personnes, et elle en compte aujourd'hui 300, notamment grâce à une opération ciblée avec ACM Habitat (office public HLM de Montpellier) sur la résidence du Nombre d'Or.

« L'expérimentation durera un an, à l'issue de laquelle s'ouvrira une phase d'évaluation, ajoute Antoine Billet. L'ambition est de déployer l'opération sur d'autres métropoles en France. Nice, Marseille et Rennes se sont déjà déclarées intéressées... »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :