ENR : déjà 30 projets de sociétés locales en développement

 |   |  509  mots
ECLR accompagne les projets de production d'ENR citoyens en région
ECLR accompagne les projets de production d'ENR citoyens en région (Crédits : ECLR)
Les lauréats de l’appel à projets "Énergies coopératives et citoyennes" 2018 ont été dévoilés, le 11 décembre, par l'Ademe et la Région. Alors que 30 sociétés locales de production d'ENR sont actuellement en projet en Occitanie, l'agence régionale de l'énergie et Enercoop ont annoncé, le même jour, un accord pour faciliter leur développement.

Selon le réseau régional ECLR nergies Citoyennes Locales et Renouvelables) qui accompagne ces initiatives, la dynamique des projets citoyens d'énergie renouvelable est en forte accélération dans l'Occitanie. Initiées, maîtrisées et financées par des collectivités territoriales ou des collectifs citoyens, 18 sociétés locales sont déjà en exploitation sur le territoire régional, alors qu'une trentaine de projets de ce type sont en cours de développement.

17 nouveaux projets financés

Le 11 décembre, sur le salon Energaïa organisé à Montpellier, l'Ademe et la Région Occitanie ont dévoilé les lauréats du dernier appel à projets "Énergies coopératives et citoyennes" 2018, qui témoignent de la diversité de cette dynamique. Parmi les 17 dossiers retenus figurent, entre autres, un projet porté par la commune d'Ornaisons (11) pour utiliser l'ancienne décharge municipale et y installer une centrale solaire photovoltaïque au sol (249,9 kWc), un projet concernant l'équipement de 54 toitures en PV (15 retenues à ce jour) sur huit communes héraultaises et portée par l'association "L'électron villageois", un projet de chaufferie collective au bois énergie et réseau de chaleur sur la commune de Lunas (34) initié par l'association REAGIR, etc.

"La transition écologique locale est une dynamique où, généralement, on trouve beaucoup de projets privés, peu de projets publics en raison de la faiblesse des financements, et quelques projets hybrides portés par des territoires ou des citoyens. En Occitanie, l'essaimage de ces sociétés locales et collaboratives accélère grâce au soutien par co-financement des études accordé par l'Ademe et la Région", analyse Louise Balmer, animatrice d'ECLR.

Apporter une nouvelle expertise

Pour franchir les étape suivantes, un partenariat a été annoncé, le même jour, entre l'Agence Régionale de l'Energie et du Climat (AREC, créée en 2017 par la Région) et les sociétés coopératives d'intérêt collectif Enercoop Languedoc-Roussillon et Enercoop Midi-Pyrénées. Si ces dernières portent en propre des projets coopératifs de production d'énergie, elles pourront, au titre de cette convention, apporter leur expertise aux sociétés locales en cours de constitution, sur le montage financier, juridique, etc.

"Cet accord va faciliter l'identification de projets de production citoyenne en collaboration avec l'AREC, qui fait appel à nos compétences en accompagnement des territoires. Il s'agit de faciliter l'innovation technologique et sociale, en formant et sensibilisant ces territoires. De même, nous pourrons solliciter l'AREC, qui a vocation à prendre des participations dans nos propres projets, ce qui est un façon de pérenniser notre activité", décrypte Guillaume Marcenac, responsable du pôle production au sein d'Enercoop LR.

Car l'accord doit aussi se lire dans le cadre du projet de l'Occitanie de devenir la 1e région à énergie positive d'Europe d'ici 2050 : la multiplication des projets citoyens est aussi un moyen de faciliter leur acceptation, selon ECLR. "Il s'agit aussi de relocaliser l'énergie pour aider les populations à mieux appréhender les enjeux de la transition énergétique", conclut Louise Balmer.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :