Engie et Suez inaugurent un 1er parc solaire sur un centre de stockage de déchets

 |   |  375  mots
La centrale photovoltaïque de Drambon (21), construite par Engie Green pour Suez, a été inaugurée le 8 avril 2019.
La centrale photovoltaïque de Drambon (21), construite par Engie Green pour Suez, a été inaugurée le 8 avril 2019. (Crédits : Engie Green)
Les deux groupes français Engie Green (basé à Montpellier) et Suez ont inauguré, le 8 avril, une centrale photovoltaïque construite par le premier sur un site de stockage de déchets du second, en Côte d’Or. La première d’une série de quelque 100 centrales prévues dans le cadre d’un partenariat signé il y a un an.

Engagés pour l'accélération de la transition énergétique des territoires, le groupe Engie* et le groupe Suez* avaient conclu, en mars 2018, un partenariat pour développer des parcs solaires photovoltaïques sur une centaine de centres de stockage de déchets de l'activité « Recyclage et Valorisation », gérés par Suez en France métropolitaine (17 millions de tonnes de déchets traités par an). Soit un potentiel total annoncé d'environ 1 GWc.

La construction de la première centrale au sol de 12 MW a été lancée en 2018 sur le site de stockage de Drambon (21), au cœur de l'Ecopôle des Grands Moulins.

Le projet, porté par Engie Green, filiale dédiée aux énergies renouvelables (dont le siège est à Montpellier, 1 479 MW éoliens et 934 MW solaires installés), était inauguré le 8 avril, en présence notamment de Jérôme Loriot, directeur général adjoint d'Engie Green, et de François Grux, directeur général délégué chez Suez Minerals France.

Selon un communiqué des deux groupes, la centrale photovoltaïque produira l'équivalent de la consommation électrique annuelle d'environ 6 800 habitants, « soit près d'un tiers de la population du canton CAP Val de Saône ».

Un investissement de 10 M€

« Le projet a reçu le soutien du territoire grâce à une concertation étroite et permanente menée par les partenaires avec l'ensemble des acteurs locaux, expliquent Engie Green et Suez. Le chantier, installé sur 20 ha, à l'emplacement de casiers de stockage réaménagés et d'une puissance de 12 MWc, a débuté́ au printemps 2018. L'installation réunit 27 500 modules et représente un investissement de 10 M€ portés à 100 % par Engie Green... Les retombées économiques bénéficieront notamment au territoire grâce à la fiscalité́ et à l'activité des entreprises locales. La centrale solaire permettra également le maintien et la création d'emplois directs et indirects pour son exploitation, sa maintenance et son entretien. »

Une deuxième centrale est à l'étude en extension de la centrale existante sur l'Ecopole des Grands Moulins. Selon le communiqué, le dépôt de la demande de permis de construire pour ce nouveau projet est prévu en 2019.

* Engie détient 32,1 % du capital de Suez.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :