Plan de relance et transition énergétique, un vrai volontarisme vert ?

 |  | 1622 mots
Le plan de relance de 100 Mds € consacre une enveloppe de 30 Mds € à la transition écologique, dont 7 Mds € au bâtiment et à la rénovation énergétique.
Le plan de relance de 100 Mds € consacre une enveloppe de 30 Mds € à la transition écologique, dont 7 Mds € au bâtiment et à la rénovation énergétique. (Crédits : Fotolia)
Le plan de relance de 100 Mds €, présenté par le gouvernement pour relancer l’économie française, est-il à la hauteur des ambitions et obligations de la France en matière de la transition écologique ? En Occitanie, région très porteuse en énergies renouvelables et engagée politiquement (la Région se veut région à énergie positive à l’horizon 2050), y voit-on un véritable volontarisme vert ? Énergies renouvelables, rénovation thermique du bâtiment, véhicules électriques, industrie décarbonée, nucléaire… Réactions.

« France Relance est d'abord un plan destiné à servir le climat et la biodiversité. Il consacre 30 milliards à cette transition, ce qui revient à plus que doubler, dans les deux prochaines années, les investissements que l'État consacre habituellement à l'environnement alors même qu'ils étaient déjà en forte progression », a vanté le Premier ministre Jean Castex le 3 septembre dernier, lors de la présentation du Plan de relance de 100 Mds € mis en œuvre par le gouvernement français en réponse à la crise générée par la pandémie mondiale du Covid-19.

Ainsi, la transition écologique est-elle l'un des trois axes de ce plan, avec la transformation de l'industrie et la cohésion sociale et territoriale. Sur l'enveloppe dédiée de 30 Mds €, France Relance consacrera ainsi 11 Mds € aux transports, dont la moitié au ferroviaire, aux transports en commun, au vélo et aux bornes de recharge, et 7 Mds € au bâtiment et à la rénovation énergétique, dont 4 Mds € financeront la rénovation des bâtiments publics (État, collectivités) et 2 Mds € celle des logements.

Pour les logements, l'aide sera concentrée sur le dispositif MyPrimeRénov', accessible dès le 1er janvier 2021 et désormais destiné aux particuliers sans conditions de ressources. 500 M€ iront aux réhabilitations lourdes du parc social, et 200 M€ aux TPE-PME pour la rénovation de leurs locaux.

« Je regrette que ce plan n'aille pas plus loin »

Cette jauge est-elle « un pas de géant » vers la transformation verte du pays, comme l'a assuré la ministre de la Transition écologique et solidaire Barbara Pompili ? Le gouvernement signe-t-il là un véritable volontarisme vert ?

« Le plan de relance détaillé par le gouvernement arrive tardivement : il aurait dû être présenté avant l'été car les entreprises, salariés, demandeurs d'emplois ou jeunes, ont vécu dans l'incertitude et la peur du lendemain, a réagi la présidente (PS) de la Région Occitanie, Carole Delga. Surtout, ce plan...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/09/2020 à 8:26 :
Combien consacré à la destruction des immeubles anciens, pour les reconstruire, et combien pour mettre des rustines..?
a écrit le 07/09/2020 à 17:58 :
Ben c'est simple, regarder les vidéos sur youtube par exemple sur les maisons faites en "paille-terre" et autres multiples idées et astuces afin de faire des maisons véritablement écologiques.

Le discours on est écolo parce que l'on met tant de milliards de plus dans le vert n'a pas fait long feu d'ailleurs. Informés par internet maintenant les gens se demandent bien à qui profitent encore ces milliards.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :