Le Montpelliérain Qair fait entrer Total dans son projet d’éolien flottant

 |  | 634 mots
Lecture 4 min.
Le projet EolMed, situé au large de Gruissan, à proximité de Port-la-Nouvelle, est porté par la société montpelliéraine Qair.
Le projet EolMed, situé au large de Gruissan, à proximité de Port-la-Nouvelle, est porté par la société montpelliéraine Qair. (Crédits : Quadran - Ideol)
Le géant Total met un pied sur le marché de l’éolien flottant en France. Il annonce le 7 octobre devenir actionnaire du projet de ferme-pilote d’éoliennes flottantes en Méditerranée, EolMed, au large de Gruissan. Le Montpelliérain Qair, dirigé par Jean-Marc Bouchet, reste actionnaire majoritaire.

Le 7 octobre, le groupe Total annonce être devenu actionnaire à hauteur de 20 % du projet de ferme-pilote d'éoliennes flottantes en Méditerranée, baptisé EolMed, situé au large de Gruissan, à proximité de Port-la-Nouvelle, et porté par la société montpelliéraine Qair.

Total, qui cherche désormais de nouveaux relais dans le secteur des énergies renouvelables pour anticiper la baisse de ses ventes de produits pétroliers, fait ainsi son entrée sur ce marché en France. Son P-dg, Patrick Pouyanné, ambitionne à long terme de positionner Total parmi les cinq plus grands producteurs mondiaux d'énergies renouvelables. Sur le marché de l'éolien marin, Total est actuellement présent en Corée du Sud avec un portefeuille de 2 GW, et au Royaume-Uni avec le projet Erebus de 100 MW.

« Cette...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :