Éolien flottant en Occitanie : quelle préfiguration industrielle pour quelles entreprises ?

 |  | 1038 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : MHI Vestas Offshore Wind)
Le salon Energaïa, qui se déclinait cette année en version digitale, a fait le point, le 10 décembre, sur la dynamique de la filière naissante de l’éolien flottant sur la façade méditerranéenne en Occitanie. Outre les deux fermes-pilotes à venir dans l’Aude, tous les regards sont tournés vers le port de Port-la-Nouvelle et la structuration de la filière et du bassin d’emplois autour de cette nouvelle filière industrielle. Point d’étape.

La filière de l'éolien offshore flottant est encore jeune mais connaît des développements industriels rapides à l'échelle mondiale. Les premiers parcs commerciaux commencent à voir le jour en Europe et la France délimite les zones d'accueil des futurs parcs de grande taille.

Lors du salon Energaïa, qui se déroule tous les ans à Montpellier et connaissait cette année sa première déclinaison digitale, a consacré une matinée à l'éolien en mer flottant et à son déploiement sur la façade méditerranéenne en Occitanie, où deux fermes-pilotes (trois éoliennes de 10 MW chacune) devraient voir le jour à horizon 2023 au large de Gruissan et de Leucate, dans l'Aude.

La première, EolMed, est portée par la société montpelliéraine Qair (ex-Quadran). Début octobre, le groupe Total est entré à l'actionnariat du projet EolMed à hauteur de 20%.

La seconde ferme-pilote, les Éoliennes flottantes du Golfe du Lion (EFGL), est portée par Engie Green, « projet désormais purgé de tout recours, se réjouit Didier Codorniou, 1er vice-président en charge de l'économie maritime, du littoral et des aéroports à la Région Occitanie. Le chantier va pouvoir être lancé sur le port de Port-la-Nouvelle, avec une livraison des premières infrastructures au premier semestre...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/12/2020 à 8:49 :
Surtout que la méditerannée ultra polluée est de moins en moins poissoneuse, de ce fait l'installation de ces éoliennes offshore deviendrait en plus salvatrice de l'écosystème que nuisible au secteur de la pêche surtout que quand on se promène sur la côté méditeranéenne, toutes les poissoneries ne proposent que des produits venant d'au moins une dizaine de milliers de kilomètres.

Une pierre trois coups ! Là faut pas hésiter faut foncer !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :