Énergie : "Il faut accroître les efforts dans la recherche si on veut rester dans le peloton de tête" (Jacques Percebois)

 |  | 1617 mots
Lecture 8 min.
Jacques Percebois, professeur émérite à l'université de Montpellier, publie L’énergie racontée à travers quelques destins tragiques.
Jacques Percebois, professeur émérite à l'université de Montpellier, publie "L’énergie racontée à travers quelques destins tragiques". (Crédits : DR)
INTERVIEW. Il vient de publier "L’énergie racontée à travers quelques destins tragiques", un livre contant l’histoire de l’énergie en empruntant une voie originale et peu académique. Jacques Percebois, professeur émérite à l'Université de Montpellier, profite de ce regard dans le rétroviseur avec cette synthèse historique pour évoquer les grands enjeux à venir dans le très stratégique secteur de l’énergie.

Jacques Percebois est professeur émérite à l'Université de Montpellier (master en Économie et Droit de l'Énergie). Il enseigne également à l'École des Mines de Paris et à l'IFP-Énergies Nouvelles (IFPEN). Fondateur du CREDEN (Centre de Recherche en Économie et Droit de l'Énergie), il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur les énergies, et vient de publier L'énergie racontée à travers quelques destins tragiques (Éditions Campus Ouvert).

La Tribune - Vous avez choisi une approche originale pour conter l'histoire de l'énergie et ses mutations au fil du temps. Quel est-il ?

Jacques Percebois - J'ai en effet choisi de donner une vision de l'évolution des grands mouvements de l'énergie dans l'histoire à travers des personnages illustres ayant comme point commun d'avoir eu un destin tragique, et que personnellement je trouve attachants, même si on pourrait en trouver d'autres. Les uns ont été assassinés, d'autres sont morts jeunes ou d'autres encore se sont suicidés... Certains sont inconnus ou méconnus, malgré le rôle important qu'ils ont joué. Cela me permet de donner un côté plus narratif, avec des anecdotes. Au lieu de rendre compte de l'évolution des différents types d'énergie de manière académique, ce que j'ai déjà fait dans d'autres ouvrages*, je trouvais original de raconter l'énergie de façon presque romanesque. L'énergie est un sujet austère, mais on peut raconter son histoire de manière attrayante ! Au départ, j'ai écrit cet ouvrage à destination des étudiants et des lycéens en choisissant cette forme pour accrocher leur attention. Mais il peut aussi être un ouvrage pour le grand public...

Vous avez sélectionné dix hommes et deux femmes ayant eu un rôle important dans l'histoire de l'énergie. Qui par exemple ?

J'évoque notamment Conrad Kilian, un géologue ardéchois (né en 1898, NDLR) qui a été le premier à prédire qu'il y...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :