RGreen Invest réinvestit 45 millions d’euros au capital de Qair International pour soutenir sa croissance

Le groupe montpelliérain Qair, producteur indépendant d'énergie renouvelable fondé par Jean-Marc Bouchet, renforce ses fonds propres avec le nouvel investissement de 45 millions d’euros de son actionnaire RGreen Invest. Objectif : rassembler la structure du groupe et accélérer déploiement français et international de ses activités pour lui permettre d’atteindre 1 GW d’actifs exploités d’ici 2022. Jean-Marc Bouchet nous livre quelques éclairages.
Cécile Chaigneau

5 mn

Le groupe Qair développe l'un des deux projets de ferme-pilote d’éoliennes flottantes en Méditerranée, EolMed, au large de Gruissan.
Le groupe Qair développe l'un des deux projets de ferme-pilote d’éoliennes flottantes en Méditerranée, EolMed, au large de Gruissan. (Crédits : Qair)

RGreen Invest, société de gestion dédiée aux investissements et financements de projets d'infrastructures d'électricité verte (plus d'1 milliard d'euros sous gestion), réinvestit 45 millions d'euros dans sa participation à l'entreprise montpelliéraine Qair International (300 collaborateurs), producteur indépendant d'énergie renouvelable, au capital de laquelle elle est depuis 2012. Objectif de l'opération : permettre à Qair International le rachat de l'ensemble de l'activité d'énergie renouvelable détenue par Captain Watt en France.

Captain Watt, pour ceux qui n'ont pas suivi les méandres nominaux du groupe montpelliérain, c'est le nouveau nom de baptême attribué à Qair il y a trois mois (qui s'appelait encore avant Lucia), et qui détenait donc les activités d'énergie renouvelable en France. Le glissement et le rassemblement de ces activités sous la seule bannière de Qair International permet de simplifier la structure du groupe, Qair International devenant la société pivot de l'activité ENR du groupe.

« Qair International détient également aujourd'hui la branche hydrogène (Qair Premier Élément, NDLR) et Captain Watt est la holding qui détient 65% de Qair international, précise à La Tribune Jean-Marc Bouchet, fondateur du groupe (après avoir vendu les activités ENR françaises de sa précédente entreprise Quadran à Direct Energie en octobre 2017). C'est aussi Captain Watt qui détient des participations dans différentes startups de la transition énergétique, de l'environnement et du monde de la mer. »

Atteindre 1 GW d'actifs exploités d'ici 2022

Qair International est désormais dotée d'un capital social de 300 millions d'euros pour mener à bien ses objectifs de croissance, annonce les actionnaires. Actuellement, le groupe exploite 500 MW d'actifs de production d'énergie électrique exclusivement à partir de sources renouvelables, dans 16 pays, et compte 468 MW de centrales éoliennes et solaires en cours de développement, de financement ou de construction. Par cette opération financière, le groupe affiche ses nouvelles ambitions : accélérer le déploiement français et international du groupe, notamment en Europe, afin d'atteindre 1 GW d'actifs exploités d'ici 2022.

Pour son développement, Qair s'appuie sur une approche locale avec une filiale et des équipes dédiées dans chaque pays, par exemple le Brésil, le Vietnam ou le Maroc. Le groupe annonce des projets qui se poursuivent notamment en Italie, Islande et Pologne, et « l'entrée de Qair sur de nouveaux marchés prometteurs en Espagne, Grèce ou Roumanie ».

« La force du groupe Qair réside dans la diversité des technologies auxquelles ils ont recours, commente Nicolas Rochon, Président fondateur de RGreen Invest. L'avantage est double : d'une part, produire une électricité renouvelable adaptée à chaque territoire, à même d'optimiser la quantité produite au meilleur prix, et d'autre part, garantir la rentabilité en minimisant le niveau de risque. »

Eoliennes offshore : construction des flotteurs en fin d'année

« Nos actionnaires réaffirment ainsi tout leur soutien à Qair International, et cette alliance d'un financier vert à un producteur d'énergie renouvelable est de nature à faciliter l'atteinte de nos objectifs ambitieux de croissance pour les années à venir », déclare Louis Blanchard, président de Qair International.

Nommé (discrètement) le 22 janvier dernier, ce fidèle de Jean-Marc Bouchet depuis une dizaine d'années, était auparavant directeur général de Qair. Quant à Jean-Marc Bouchet, actionnaire majoritaire du groupe, il est désormais président du Conseil de surveillance et contribue à la stratégie du groupe, mais a lâché les rênes de l'opérationnel.

Le groupe annonce produire de l'électricité renouvelable à partir de différentes technologies (éolien terrestre et offshore, solaire, hydro-électricité, éco-combustion et hydrogène vert) mais c'est surtout l'éolien terrestre et offshore qui porte sa croissance jusqu'à présent.

Son projet de ferme-pilote d'éoliennes flottantes en mer (l'une des deux retenues au large des côtes audoises) est en cours : « Nous avons toutes les autorisations administratives et, alors que nous étions initialement partis sur des flotteurs en béton, nous travaillons désormais sur des flotteurs en acier, indique Jean-Marc Bouchet. Nous allons commencer la construction de ces flotteurs en fin d'année à Port-la-Nouvelle ».

L'usine de production d'hydrogène vert en 2023 ?

Le port de Port-la-Nouvelle, c'est la base arrière du projet d'éolien offshore en Occitanie. Et le lieu où devrait être construite une usine de production d'hydrogène vert d'une capacité de 6.000 tonnes par an, par électrolyse de l'eau et alimentée en électricité verte provenant des centrales développées et exploitées par Qair en Occitanie. Ce projet industriel est porté par Hyd'Occ, la société née de l'association entre Qair Premier Elément et l'AREC (Agence Régionale Énergie Climat) Occitanie, avec l'ambition de fournir en hydrogène des filières industrielles régionales en énergie (mobilités lourdes terrestres, usages maritimes et fluviaux, ferroviaire).

« On devrait déposer les demander d'autorisation administratives de construction de l'usine dans les semaines qui viennent, pour une construction en 2023 », annonce Jean-Marc Bouchet.

Non sans une certaine prudence dans ce contexte d'élections régionales à même, peut-être, de changer la donne à la tête de l'exécutif régional...

Cécile Chaigneau

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.