Prendre soin de l’eau : comment Veolia irrigue l’Hérault avec ses solutions écologiques ?

ARTICLE PARTENAIRE - Face aux risques majeurs de sécheresses et d’inondations, Veolia, acteur historique sur le département de l’Hérault, conçoit et déploie des solutions concrètes pour la gestion de l’eau. En plaçant au cœur de sa démarche la connaissance des aléas climatiques et l’adaptation, l’entreprise veut faire de l’eau un accélérateur de la transformation écologique.

6 mn

Noé de Bonnaventure, directeur du Territoire Hérault de Veolia pour l’Eau et l’Assainissement
Noé de Bonnaventure, directeur du Territoire Hérault de Veolia pour l’Eau et l’Assainissement (Crédits : Véolia)

Alors qu'aujourd'hui est la journée mondiale de l'eau, c'est l'occasion de rappeler à quel point cette ressource est précieuse - 2,1 milliards de personnes vivent sans accès à de l'eau salubre - Noé de Bonnaventure, directeur du Territoire Hérault de Veolia pour l'Eau et l'Assainissement, évoque l'implication de son entreprise pour relever les défis environnementaux liés au changement climatique. Avec en ligne de mire deux défis locaux : la sécheresse et les inondations.

LA TRIBUNE : Quelles sont les activités de Veolia sur le département de l'Hérault ?

NOE DE BONNAVENTURE : Veolia est un acteur historique de l'Hérault, présent notamment à Montpellier depuis plus de 40 ans. J'ai sous ma responsabilité 150 collaborateurs. Notre cœur de métier est de donner accès à tous à une eau potable 24h/24, puis de la dépolluer avant de la rendre au milieu naturel. Ainsi, sur le département, ce sont plus de 130 000 personnes qui sont desservies en eau potable via 1 000 km de réseau et nous traitons les eaux usées de 500 000 habitants sur 1 500 km de réseau.

L.T : Le changement climatique a des impacts significatifs sur les systèmes naturels et humains. Face aux risques à répétition de sécheresse en Occitanie, comment vous positionnez-vous ?

N.D.B : L'eau est plus précieuse que jamais et l'une de nos ambitions est d'en prendre soin. Notamment sur notre Région  qui connaît une  situation de déficit hydrique. Dans le département de l'Hérault, jusqu'aux fortes pluies d'il y a 10 jours, il n'était tombé que 10 mm de pluie depuis le début de l'année. Lorsque la pluie s'abat trop soudainement, les nappes phréatiques n'ont pas le temps de se recharger. Une situation qui inquiète les agriculteurs, leur faisant redouter des baisses de production. La bonne nouvelle, c'est qu'il existe des solutions innovantes.

L.T : Quel type de solutions ?

N.D.B : La réutilisation des eaux usées traitées, par exemple. Mais cette solution reste sous-exploitée : en France, seulement 0,2%  des eaux sont réutilisées contre 8% en Italie, 14% en Espagne et environ 80% en Israël.

L.T : Comment expliquer de tels écarts ?

N.D.B : En raison de contraintes administratives et législatives très lourdes. Pourtant, d'après un récent sondage, 87% des français sont convaincus de l'utilité de la production d'eau potable à partir d'eaux usées pour limiter les restrictions d'eau en cas de sécheresse. Malheureusement aujourd'hui, la législation n'évolue pas au rythme des solutions que nous sommes en capacité de déployer.

L.T : Justement, quelles sont les innovations actuellement déployées?

N.D.B : A moins de 2h de route de Montpellier, les communes de Rodez et de Narbonne on fait le choix d'économiser plus de 15 000 m3 par an d'eau potable grâce à la "Reut Box". C'est une solution Plug & Play containerisée et automatisée qui produit de l'eau ultra traitée à partir des eaux usées. On utilise cette eau ultra traitée à la place de l'eau potable pour les usages industriels des sites (traitement de l'air, nettoyage, etc.). On espère que dans les années à venir cette eau riche en azote et en phosphore pourra servir entre autres à l'irrigation, l'agroécologie, le micro-maraîchage, etc.

D'autres expérimentations ont été développées par Veolia. C'est par exemple le cas du projet Irrialt'Eau.  Entre 2013 et 2018, le test d'une solution pour retraiter et réutiliser les eaux usées en vue d'irriguer les vignes a été engagé par l'INRA, Veolia, la Cave coopérative de Gruissan, Aquadoc et l'agglomération du Grand Narbonne. Aujourd'hui, cette solution d'irrigation en goutte à goutte à partir de l'eau usée traitée prélevée directement depuis la station d'épuration de Narbonne Plage permettra, dès l'été prochain, l'irrigation de plus de 80ha de vignes à Gruissan.

L.T : L'eau est le marqueur du changement climatique par son manque mais aussi son excès...

N.D.B : Oui, d'ailleurs les violents épisodes pluvieux qui touchent l'arc méditerranéen sont de plus en plus fréquents, nous en avons eu un bel exemple il y a 10 jours. Lorsque cette masse d'eau arrive d'un coup, c'est un vrai défi pour les équipes qui doivent se mobiliser. Il faut mettre les installations en sécurité, limiter les déversements dans le milieu naturel, adapter les moyens de production pour assurer coûte que coûte la continuité de nos services essentiels tout en veillant à la sécurité des collaborateurs.

Pour améliorer notre réactivité, nous faisons régulièrement des exercices de crise impliquant tous les acteurs locaux, publics et privés. Nous avons aussi noué un partenariat avec Predict Services afin d'être plus dans l'anticipation du risque météorologique que dans la réaction.

L.T : Avant de prendre la direction du Territoire Hérault de Veolia, vous étiez responsable du projet stratégique de Veolia Eau France et chargé de mission auprès du Directeur Général. Fort de cette expérience, comment conciliez-vous le rôle d'une entreprise comme Veolia avec les enjeux du  département héraultais ?

N.D.B : Tout d'abord, il est  impossible pour moi de considérer l'eau comme une simple marchandise qui peut être détenue, saisie, échangée. L'eau est un bien commun et une ressource essentielle à la vie mais en même temps, la traiter, l'acheminer a un coût important nécessitant des investissements lourds, tant au niveau des infrastructures qu'en termes de compétences. Nous devons donc cultiver l'état d'esprit du service public, en apportant nos solutions et nos expertises aux collectivités locales et à leurs habitants  en toute transparence sur les coûts. C'est parce que Veolia sera utile au territoire héraultais que l'entreprise sera légitime pour y travailler. En proposant des solutions au plus près du terrain, innovantes socialement et économiquement performantes, les activités de Veolia contribuent au développement et à l'attractivité du territoire.

De plus, nous multiplions les actions de partenariats résonnant avec les valeurs qui nous animent, à l'instar de la Jeune Chambre économique de Montpellier avec laquelle nous avons contribué au projet du Printemps des hirondelles visant à promouvoir la biodiversité en ville. Entre autres engagements, nous accompagnons aussi le Montpellier Handball dans leur politique environnementale et Emmaüs dans la gestion de l'eau de leur site de Saint Aunès (34).

L.T : Selon une étude Elabe, 86% des Français se disent préoccupés par la situation environnementale. Dans ce contexte d'insuffisance chronique des ressources en eau, quel rapport entretient Veolia avec ses clients consommateurs ?

N.D.B : Nous partageons ces préoccupations avec les Français, et nous essayons de prendre soin de l'Eau avec eux.

Déjà, une bonne partie de nos consommateurs sont équipés de la télérelève. Ainsi, nous pouvons leur envoyer une alerte si nous détectons une fuite chez eux. L'application mobile développée leur permet de mesurer leurs consommations et leurs efforts pour la réduire.

Nous partageons également des informations pour sensibiliser les habitants à faire des économies d'eau, avec le site  « Bravo pour le geste »  ou  encore pour se former aux enjeux  du changement climatique avec l' application  "Culture Green" que je vous invite à consulter.

  • "Avec Culture Green, devenez incollable sur la transformation écologique, grâce aux quiz hébdomadaire. À vous de jouer !"

CultureGreen

6 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.