2 000 entreprises régionales ont eu recours à la Médiation du crédit

 |   |  290  mots
Dispositif créé lors de la crise financière de 2008, la Médiation du crédit a permis de préserver près de 10 000 emplois en Languedoc-Roussillon, selon les derniers chiffres communiqués par la Banque de France, le 5 mars.

Le médiation du crédit, dispositif existant depuis 2008, permet de mettre en place une conciliation entre les banques et les entreprises lorsque la situation financière de ces dernières s'avère compliquée. Fabrice Pesin, Médiateur du crédit nommé par le président de la République François Hollande le 15 janvier dernier, a lancé cette semaine à Montpellier un tour de France des régions, pour faire mieux connaître son rôle auprès des entrepreneurs.

"La situation en Languedoc-Roussillon est très spécifique, puisque le tissu économique est composé de 98 % de TPE ou PME de moins de 50 salariés - c'est plus que la moyenne nationale. Les petites entreprises sont majoritairement concernées par la médiation du crédit, principalement pour des problèmes de trésorerie : lorsque leurs banques leurs refusent un prêt, elles peuvent nous saisir pour que l'on mette tout le monde autour de la table, de manière à trouver une solution."

62 % de réussite

En Région, la médiation du crédit annonce 62 % de réussite depuis sa création, en 2008, pour des montants majoritairement inférieurs à 50 000 €. Un taux qui a permis de débloquer quelque 144,8 M€ de crédit depuis le lancement du dispositif.

Sur près de 2 300 entreprises qui ont saisi le médiateur depuis 2008, 82 % des dossiers déposés ont été acceptés et un peu plus de 1700 entreprises ont été confortées dans la poursuite de leur activité.

Selon la Médiation du crédit, ce résultat a directement permis de sauver près de 10 000 emplois dans la région, et environ 360 000 au niveau national (niveau auquel 5,9 Mds € de crédits ont été débloqués), pour près de 20 000 entreprises.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :