Il n’y aura pas de comité régional bancaire Occitanie

 |   |  776  mots
De g. à d.: Francis Lafon et Bruno Boivin.
De g. à d.: Francis Lafon et Bruno Boivin. (Crédits : MC)
Le comité des banques Languedoc-Roussillon et celui de Midi-Pyrénées ont fait le choix de conserver leur périmètre d’influence d’avant la fusion des régions. Réunies en assemblée générale le 21 juin, à Montpellier, les premières mettent en avant les atouts de la proximité en matière stratégique.

Statut quo, tel est le choix des entreprises bancaires du Languedoc-Roussillon qui ont décidé de conserver leur organisme de représentation dans ses dimensions d'avant la fusion des régions. Elles se sont ainsi réunies le 21 juin, à Montpellier, pour organiser leur assemblée générale annuelle.

« Il n'y a pas eu de fusion avec le comité des banques de Midi-Pyrénées, explique Francis Lafon, président du comité des banques du Languedoc-Roussillon. Nous n'avons reçu aucune pression du national, notamment de la Fédération bancaire française (FBF), pour le faire. Nous entretenons de bonnes relations avec nos collègues de Midi-Pyrénées mais chacun a préféré conserver son périmètre d'action. »

Maillage vs concentration

Ce choix apparaît à contre-courant du flot de fusions et réorganisations d'organismes professionnels souhaitant épouser les nouvelles frontières administratives de la région Occitanie. Il se justifie par la taille de la région et les conséquences en termes de distances à parcourir, indiquent les représentants professionnels. Mais pas seulement. Ils évoquent également l'hétérogénéité des territoires.

« Les entreprises de la fédération bancaire sont surreprésentées sur le...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :