La Créalia's Cup confirme son pouvoir d'attraction

 |   |  493  mots
La 7e Créalia's Cup a été remportée par le tandem de La Tribune Montpellier et du cabinet Sartre
La 7e Créalia's Cup a été remportée par le tandem de La Tribune Montpellier et du cabinet Sartre (Crédits : DR)
La 7e Créalia's Cup a mobilisé, le 28 juin, 14 partenaires répartis sur neuf bateaux. La popularité de la régate prouve, selon son président Stéphane Marcel, l'effet existant autour de Créalia Occitanie, alors que le fonds d'amorçage étend son réseau de souscripteurs dans l'ex-MP, deux ans après son arrivée à Toulouse.

Malgré un soleil de plomb, les partenaires de Créalia Occitanie ont répondu présent pour la nouvelle régate organisée par le fonds régional d'amorçage, le 28 juin à Port-Camargue. Neuf bateaux, sponsorisés par 14 entreprises et acteurs économiques, ont participé à cette 7e édition : 40 % du bénéfice réalisé sur chaque bateau sont reversés au fonds géré par l'association, qui accorde des prêts d'honneur aux pépites et entreprises innovantes en cours de création ou de moins de trois ans.

Au terme d'une course disputée en quatre manches, c'est le tandem formé par La Tribune Montpellier et le cabinet Sartre qui s'impose, pour sa première participation, devant la Banque Populaire du Sud et l'équipage Scal'In/Virdys. La suite de palmarès se déroule ainsi : 4) Montpellier Business School - 5) Géométrie Variable/Korus Consultants - 6) Ad'Occ - 7) Phytocontrol - 8) Bio UV/Imeca - 9) Leader Occitanie/EDF.

"La Créalia's Cup a commencé avec la volonté de réunir l'écosystème autour d'un événement riche de valeurs et d'engagement, et cette septième édition prouve qu'elle s'est inscrite de façon durable dans le paysage économique", commente Stéphane Marcel, président de Créalia Occitanie.

La densification du réseau toulousain

La régate constituant aussi pour Créalia Occitanie une vitrine pour ses partenaires présents et futurs, l'association a fait un point sur son rayonnement géographique, pile deux ans après son extension à l'ex-Midi-Pyrénées : l'entité toulousaine s'appuie désormais sur un comité d'engagement qui se réunit une fois par mois, et a signé trois nouveaux souscripteurs sur la seule année 2018. Ils devraient être rejoints par "un souscripteur significatif" dans les mois à venir, selon Stéphane Marcel.

"Cette implantation toulousaine était loin d'être gagnée d'avance car le modèle de Créalia n'était pas connu. Nous revivons là-bas ce que nous avons fait dans l'ex-Languedoc-Roussillon (Créalia a été fondée en 2004 à Montpellier, ndlr), en organisant des événements dédiés pour lever des fonds, en tentant de communiquer aux entrepreneurs l'envie de s'impliquer pour créer un effet réseau. Le dispositif fait maintenant l'unanimité, car nous avons été rejoints par le Réseau Entreprendre, les plates-formes d'initiative locale et d'autres acteurs", souligne-t-il.

L'année 2019 devrait être pour Créalia Occitanie celle de la consolidation, puisque le fonds d'amorçage a levé 3,5 M€ auprès de Foster TPE-PME Languedoc-Roussillon en 2017, et 3,5 M€ auprès de Foster TPE-PME Midi-Pyrénées en 2018, dans le cadre du dispositif de financement lancé par le Fonds Européen d'Investissement et la Région Occitanie. "Il s'agit maintenant de réaliser ce business plan ambitieux", conclut Stéphane Marcel.

Depuis sa création, Créalia Occitanie a injecté 14,5 M€ dans l'économie régionale, en soutenant 640 porteurs de projets. Les entreprises effectivement créées affichent un taux de survie de 82 % à cinq ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :