L'Europe cofinancera les études de la Ligne Nouvelle Montpellier-Perpignan

 |   |  365  mots
L'Europe financera 50 % du coût des études
L'Europe financera 50 % du coût des études (Crédits : RFF / Christophe Recoura)
Le cofinancement des études pour la future ligne TGV entre Montpellier et Perpignan figure parmi les 276 projets de transports sélectionnés, le 29 juin, par la Commission européenne. Il s'élève à 50 % du coût estimé (23,3 M€), soit 11,65 M€.

La Commission européenne a sélectionné, le 29 juin, une salve de projets dans le cadre des premiers appels à propositions, ouverts en septembre 2014, au titre du Mécanisme pour l'Interconnexion en Europe. Ce MIE est un système de financement mis en place par l'Union européenne sur la période 2014-2020 pour des projets d'intérêt commun en matière de réseaux transeuropéens de transport, d'énergie et de télécommunication.

Parmi les 276 projets de transport sélectionnés, sur lesquels un montant global de 13,1 Mds € seront investis, figurent les études du projet de Ligne Nouvelle entre Montpellier et Perpignan (LNMP). L'UE annonce qu'elle cofinancera au hauteur de 50 % le coût total de ces études (23,3 M€), soit le seuil maximal autorisé : 11,65 M€.

« Le 23 février dernier j'ai rencontré, avec Jean-Claude Gayssot, Jean-Claude
Juncker, président de la Commission européenne, à Bruxelles, et obtenu à cette
occasion que le projet LNMP s'inscrive dans la philosophie du plan Juncker, rappelle Damien Alary, président du Conseil régional, dans un communiqué. Nous avions également souhaité que les études de la LNMP puissent bénéficier des subventions européennes avec une demande déposée auprès de la Commission européenne de 12,4 M€ (montant initialement demandé, NDLR), soit 50 % des dépenses d'études. L'objectif est atteint aujourd'hui. Cela constitue une première étape vers un financement européen des travaux. »

La BEI bientôt sollicitée

La Région annonce qu'elle compte, désormais, rencontrer la Banque européenne d'investissement pour compléter ce financement. Le rendez-vous, prévu le 9 juillet, sera assuré par Éric Rebeyrotte, le "Monsieur Financement" de la LNMP récemment nommé pour optimiser la chaîne des partenaires financeurs du projet. Le montant global de la LNMP est estimé à 6,5 Mds €.

Au terme du dernier comité de pilotage de la LNMP, qui s'est tenu le 23 juin, le tracé de la LNMP et les sites de gares nouvelles du Biterrois et du Narbonnais ont été présentés aux partenaires, avant d'être soumis au ministre des Transports, qui doit rendre sa décision en fin d'année. Le début des travaux de la LNMP est espéré en 2020, au mieux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :