Cazeneuve appelle à la création d'un pôle européen de la sécurité civile à Nîmes

Par Thomas Tedesco  |   |  250  mots
Le ministre de l'Intérieur, B. Cazeneuve, avec le maire de Nîmes, J-P. Fournier, à ses côtés (Crédits : Thomas Tedesco)
Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve a posé, vendredi 29 janvier, la première pierre de la base d'avions de la sécurité civile de Nîmes (30) qui accueillera en mars 2017 les Canadairs aujourd'hui stationnés à Marignane.

12 mois de travaux, 16,8 M€ d'investissements, construction d'un bâtiment de 3200 m²... Ce sont les grandes lignes du chantier de la nouvelle base d'avions de la sécurité civile de Nîmes qui accueillera, dès mars 2017, les 26 Canadairs et leurs 84 pilotes stationnés depuis 1963 dans les Bouches-du-Rhône à l'aéroport de Marignane.

Vendredi 28 janvier, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve est venu poser sur la base aérienne de Nîmes-Garons (30) la première pierre de ce bâtiment dont il a vanté la dimension européenne.

«Nîmes est au barycentre des interventions sur les incendies qui permettra de projeter beaucoup plus rapidement nos équipes sur les théâtres extérieurs », explique le ministre.

Une réunion des ministres de l'UE

En aparté de sa visite, Bernard Cazeneuve a confirmé que se tiendrait cette année à Nîmes un réunion des 27 ministres européens en charge des questions de sécurité civile et des risques. De son côté, le commissaire européen à l'aide humanitaire à la réaction aux crises, le Chypriote Christos Stylianides, a souligné :

« L'Europe doit être prête à agir car les catastrophes naturelles ne connaissent pas de frontières. La future base sera une vraie plate-forme d'expertise qui permettra de mettre en commun les connaissances des différents pays européens et de coordonner des interventions communes. »

Sa présence à Nîmes est-elle une déclaration d'intention ? L'Union européenne doit dans un futur proche choisir le site d'implantation de son simulateur de vols.