Plan Marshall du BTP : nouvelle salve d'annonces par la Région

 |  | 636 mots
Lecture 3 min.
La plan Marshall du BTP sera doté de 800 M€ sur la mandature
La plan Marshall du BTP sera doté de 800 M€ sur la mandature
Le Conseil régional a officialisé, le 22 novembre, la liste des nouveaux chantiers qu'elle co-financera au titre de son plan Marshall du BTP dans les 5 départements de l'ex-LR. Celle-ci a été arrêtée lors de la dernière commission permanente tenue à Montpellier, le 18 novembre.

Plusieurs mois après l'annonce et la mise en route de son plan de 800 M€ en soutien à l'activité et l'emploi dans le BTP (dit "plan Marshall"), le Conseil régional Occitanie vient de dévoiler la liste de nouveaux chantiers prioritaires qu'elle financera ou co-financera dans les cinq départements de l'ex-Languedoc-Roussillon. Cette liste a été définie et votée lors de la dernière commission permanente de la Région, tenue le 18 novembre à Montpellier.

Le pont Sadi Carnot à Sète reconstruit

Dans l'Hérault, la Région soutiendra plusieurs opérations routières réalisées sous maîtrise d'ouvrage du Département de l'Hérault dans le cadre du programme de développement du réseau d'intérêt régional : la 3e tranche de la déviation de Castries (403 500 €), la 2e tranche du réaménagement du carrefour avec la RD613 à Vendargues (190 500 €), la mise à 2x2 voies de la RD600 (148 500 €), la 3e tranche la déviation de Montagnac/accès port de Sète (342 300 €), l'aménagement de sécurité du PR49 /RD613/Poussan-Bouzigues-Loupian (1 M€) et le contournement de Puisserguier/RD612 (570 000 €).

Par ailleurs, sur un co-financement à parité avec Thau Agglomération et le Département de l'Hérault, le Pont Sadi Carnot à Sète sera reconstruit et réhabilité, bénéficiant d'une enveloppe de 11 M€.

6,3 M€ pour le Train Jaune

Dans les Pyrénées-Orientales, toujours dans le cadre des opérations réalisées sous maîtrise d'ouvrage du Département, la Région soutiendra plusieurs opérations d'aménagement de sécurité sur des axes inscrits au Réseau Routier d'Intérêt Régional comme la RD914 Port Vendres Cerbères (450 000 €), la 5e tranche de la RD900 Rocade Ouest de Perpignan (900 000 €) et la 5e tranche de la RD612 Itinéraire Millas Thuir (300 000 €).

Sur le volet des transports, la Région a débloqué une enveloppe de 6,3 M€ en faveur du Train Jaune, soit 3,74 M€ pour le financement des études et travaux de la 2e phase des travaux d'urgence sur la voie (aux côtés de l'État, SNCF Réseau et du Département des Pyrénées Orientales) et 2,56 M€ pour des opérations de maintenance du matériel roulant.

Un effort global de 170 M€

De même, les investissements (1,8 M€) de la Région sur le réseau routier de l'Aude concerneront la 2e tranche pour l'accès à un site d'intérêt régional à Lézignan Corbières, la 2e tranche de l'aménagement du tracé entre Carcassonne et Bram, la réfection des talus de Leucate, et le renforcement et sécurisation au col du Paradis sur la RD613.

Une enveloppe de 1,4M € a été votée, pour le Gard, pour des travaux sur la RD6100/RD8 à Aigremont, et pour la reconstruction de l'ouvrage de franchissement du canal à Saint-Gilles. Une action, ciblée transition énergétique, bénéficiera de 37 000€ pour l'éco-construction d'une maison de professionnels de santé à Cendras.

Enfin, en Lozère, la section au sud de Florac/RD907 (71 400 €), la liaison Barre des Cévennes/Vallée Française/RD983 (50 100 €), la liaison Marvejols/Mende/RD808 (54 900 €), la section au nord des Estrets/RD806 (62 700 €), la liaison Saint-Chély-d'Apcher/Le Malzieu/RD989 (92 400 €), la RD 906 entre la Bastide et Langogne (82 500 €) et la 2e tranche de la section à l'est du pont de Basile/RD987 (54 900 €), bénéficieront aussi du plan Marshall, aux côtés du Département.

Globalement, la commission permanente du 18 novembre a financé, en plus du BTP, un grand nombre de projets selon d'autres axes stratégiques comme le potentiel de recherche régional, le développement des entreprises, la protection de l'environnement, le soutien des clubs de sport, les équipements culturels, la transition énergétique ou encore l'économie sociale et solidaire (ESS). L'effort financier de la Région se monte à 170 M€ au total.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :