Mobilités électriques : où en est l’Occitanie en ce début 2022 ?

L'Association pour le développement de la mobilité électrique (Avere) Occitanie annonce 23.300 véhicules électriques immatriculés en Occitanie de janvier à fin novembre 2021, et 4.900 points de recharge disponibles sur les voies publiques de la région. L’un des grands axes d’action 2022 de l’Avere Occitanie est d’agrandir le réseau de bornes de recharge et de sensibiliser les élus et professionnels de l’immobilier à ces enjeux.

2 mn

(Crédits : BYES)

La région Occitanie a enregistré 23.300 immatriculations de véhicules électriques (particuliers, utilitaires et hybrides rechargeables) de janvier à fin novembre 2021, soit environ 10% des 275.776 immatriculations enregistrées sur le territoire national, selon les derniers chiffres consolidés par l'Association pour le développement de la mobilité électrique (Avere) Occitanie.

La région suit ainsi une tendance générale à la hausse, alors que 194.730 véhicules avaient été mis en route en 2020, et 70.000 en 2019.

753.000 véhicules électriques sur les routes françaises

Créée en août 2019, Avere Occitanie (membre du réseau Avere France) entend promouvoir la mobilité électrique et accompagner les acteurs au niveau régional. Elle compte une quarantaine de membres, dont les syndicats départementaux d'électricité, le Conseil régional Occitanie ou des acteurs économiques.

« La France compte désormais 753.000 véhicules électriques, contre 470.000 en novembre 2020, un chiffre qui s'approche de l'objectif du contrat stratégique de filière d'un million de véhicules en service fin 2022, détaille le président d'Avere Occitanie, Dominique Charzat (également directeur régional Occitanie chez Enedis). Notre rôle est d'accompagner ce déploiement sur notre territoire. Un de nos points de sensibilisation essentiel concerne les bornes de recharge. Leur déploiement est essentiel pour soutenir la mobilité électrique. »

Équiper les parkings et les entreprises

L'action phare de l'Avere pour sensibiliser est la mise en place de sessions de formation, à destination des élus, des collectivités et des professionnels de l'immobilier.

« Nous avons pour objectif d'organiser 55 sessions de formations en 2022, poursuit Dominique Charzat. Former les responsables publics à ces questions est important, mais les professionnels de l'immobilier aussi, car l'équipement des parkings est un enjeu essentiel : les gens veulent recharger leurs véhicules chez eux. Un nouveau dispositif de la loi Climat et résilience doit d'ailleurs venir aider à financer le raccordement des parkings des copropriétés. C'est un axe essentiel. »

Le déploiement de ces bornes électriques est aussi encouragé auprès des entreprises. Le projet Flexitanie, initié par la Région Occitanie et soutenu par l'Avere, entend aussi faire du territoire un pionnier pour la technologie V2G, la smart-charging.

« C'est une borne de recharge qui fonctionne dans les deux sens, l'énergie accumulée dans les batteries des véhicules électriques peut aussi être réinjectée dans le réseau si besoin », explique Dominique Charzat.

L'objectif de Flexitanie est de tester cette nouvelle technologie avec des flottes de véhicules corporate. La première borne VG2 a été mise en fonction au siège de l'entreprise D&S à Bagnols-sur-Cèze (30). Une centaine de ces bornes devraient être opérationnelles sur le territoire régional en 2022.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.