L'UPE 30 ne veut rien perdre de ses liens avec PACA

 |   |  253  mots
Le président de l'UPE 30 Eric Giraudier, entouré de Philippe Broche, président d'Invest in Gard (à gauche), Philippe Pattitucci, président de l'UIMM 30-48, et Eric Butel, président de l'association des entreprises du Marché Gare (à droite)
Le président de l'UPE 30 Eric Giraudier, entouré de Philippe Broche, président d'Invest in Gard (à gauche), Philippe Pattitucci, président de l'UIMM 30-48, et Eric Butel, président de l'association des entreprises du Marché Gare (à droite) (Crédits : Thomas Tedesco)
Le syndicat patronal espère que la fusion des régions ne générera pas de handicap pour le Gard, situé à l’extrémité Est de la grande région. Son président Éric Giraudier a annoncé, le 9 septembre, que l'UPE 30 organisera en novembre un débat entre têtes de listes candidates aux régionales.

"Si la fusion doit nous apporter un plus dans nos rapports avec Toulouse, il ne faut pas tourner le dos aux flux économiques existants entre le Gard, PACA, et Rhône-Alpes." Davantage partisan d'une annexion du Gard à la région PACA plutôt qu'une alliance avec Midi-Pyrénées, Éric Giraudier, président de l'UPE 30, souhaite que son département soit considéré comme "une porte d'entrée" vers  les régions voisines et non comme "la frontière Est de la grande région".

"Il ne faut pas que la fusion devienne un handicap pour le Gard", a prévenu le responsable syndical lors d'une conférence de presse organisée le 9 septembre.

Grand oral avant régionales

Afin d'avoir le cœur net sur les intentions des différents candidats aux élections régionales du 6 et 13 décembre, l'UPE 30 organisera, comme elle l'avait fait lors du dernier scrutin départemental "un Grand Oral de l'économie" avec les têtes de listes locales, programmé le 19 novembre.

"Avant de voter, les chefs d'entreprises ont besoin de savoir ce que pensent les candidats en termes de développement économique et d'infrastructures", revendique Éric Butel, chef d'entreprise membre de l'UPE 30.

Toujours dans le soucis de débattre et de marquer son attachement à enrichir les liens noués sur la rive gauche du Rhône, l'UPE 30 organisera en octobre, avec ses homologues provençaux et le concours d'un historien, une réunion publique "autour du possible détachement du Gard pour un rapprochement avec PACA".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/09/2015 à 11:55 :
Eric GIRAUDIER doit effectivement réussir la quadrature du cercle et il n'est pas beaucoup aidé par les élus. Il est vrai que le Gard jouit d'une situation très particulière (aux extrêmités EST et OUEST des deux futures Grandes Régions). Cependant, n'en déplaise au Président de l'UPE 30 qui a toute ma sympathie et dont j'espère de nouvelles responsabilités à NIMES, je continue à penser qu'en termes d'infrastructures et de flux résidentiels, il n'y a pas photo. Très progressivement, les villes de NIMES et de MONTPELLIER s'accolent. Il suffit de régulièrement consulter les cartes publiées par l'Institut Régional de Géographie. Ce n'est nullement le cas avec MARSEILLE dès lors que la "PLAINE DE CRAU" évolue lentement. Alors, je le dis tout haut au Président GIRAUDIER: il va falloir manoeuvrer habilement et ne vexer personne. A vouloir mélanger le "yin" et le "yan", NIMES peut tout perdre. Et comme déjà, la Ville n'est pas bien lotie en raison de manque d'imagination de ses élus, il faut être prudent. Ceci dit je fais confiance à la "vista" du Président de l'UPE 30. Il est un des rares dans le Département du Gard, a apporter de la "valeur ajoutée". Je remercie également la "TRIBUNE" pour tous les débats qu'elle suscite en Région. Aucune de nos villes n'est oubliée (PERPIGNAN, BEZIERS, MONTPELLIER, NIMES, ALES). J'encourage tous les lecteurs à participer aux diverses réunions qui s'y tiennent. Elles sont d'un remarquable niveau et très motivantes. C'est en se confrontant aux points de vues des autres que l'on progresse. Mon bon souvenir à toute l'équipe rédactionnelle.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :