LeadeR Maroc officiellement lancé à la Maison de la Région à Casablanca

 |   |  509  mots
A. Rahhou (CIH), J. Benabdillah (LeadeR), C. Delga (Région), K. Cheikh (GIMAS) et B. Slaoui Hasnaoui (Crouzet Maroc)
A. Rahhou (CIH), J. Benabdillah (LeadeR), C. Delga (Région), K. Cheikh (GIMAS) et B. Slaoui Hasnaoui (Crouzet Maroc) (Crédits : Jean-Claude Gallo)
C’est accompagné par la présidente de la Région Occitanie, Carole Delga et de nombreux acteurs économiques et chefs d’entreprises que le président de LeadeR Occitanie (SD Tech, Alès - 30), Jalil Benabdillah, a lancé, dimanche 24 juin, cette implantation.

Ce lancement s'est effectué en présence et avec les prises de parole de Ahmed Rahhou, P-dg du CIH Bank et représentant la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), Karim Cheikh, président du Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (GIMAS) et Badr Slaoui Hasnaoui directeur de Crouzet Maroc et référent LeadeR Maroc.

Le cluster régional, hébergé à la maison de la Région Occitanie sur place, ne sera pas une structure de droit marocain mais un club regroupant à la fois des entreprises occitanes basées au Maroc ainsi que des partenaires privés et des institutionnels marocains. Son objectif, rappelé par Jalil Benabdillah, est de s'adresser aux écosystèmes marocains afin de faciliter l'accés au marché pour les entreprises souhaitant s'engager au Maroc.

« La difficulté première est de passer le cap administratif. LeadeR est donc l'interlocuteur privilégié pour passer outre. Le Maroc est une véritable porte d'entrée pour l'Afrique subsaharienne avec de nombreux accords déjà mis en place. Cela peut-être une base intéressante comme rampe de lancement pour attaquer les marchés africains. Nous favorisons également le développement par les échanges mais aussi le benchmark entre les entreprises adhérentes des deux côtés de la Méditerranée et donc nous permettons l'innovation ! Sur un autre point, nous cultivons l'expérimentation et il faut que le cluster produise. Nous voulons être un véritable think tank. C'est ainsi, qu'aider par des professionnels et économistes, nous produirons chaque année un rapport économique qui sera remis aux décideurs politiques. »

Un point relevé également par tous les intervenants étant la valeur ajoutée qu'apporte LeadeR en matière de transversalité qui va au-delà de la filière aéronautique.

LeadeR Maroc

Pour Carole Delga, présidente du Conseil régional, « il était important que le partenariat crée avec le Maroc puisse se développer pour que les entrepreneurs puissent parler à d'autres entrepreneurs car la mutualisation est essentielle ».

Un fonds de 100 M€ créé par CIH Bank

La présidente de la Région Occitanie a souhaité que l'on dépasse le cadre de l'aéronautique en relevant notamment le poids de la filière agro-alimentaire qui emploie 165 000 personnes en Occitanie. Volonté d'aider également à l'amorçage sur les aspects financiers.

LeadeR Maroc

Sur ce dernier point c'est Ahmed Rahhou, P-dg du CIH Bank qui annonçait un fond d'investissement de 100 M€ lancé pour l'occasion, en particulier dédié à la filière aéronautique. Cette somme serait allouée en capital equity avec participation majoritaire ou non.

« Ceux qui viennent ici sont et seront traitées comme des entreprises marocaines ! L'important étant le développement mutuel » souligne-t-il.

LeadeR Maroc

Karim Cheikh, président du GIMAS, a détaillé, pour sa part, le fonctionnement du cluster créé pour incuber les projets avec une volonté affichée d'accompagner les entreprises aéronautiques sur la performance.

Pour l'heure, sur 130 sociétés occitanes répertoriées dans le royaume, une soixantaine souhaite déjà faire partie du club.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :