Callimedia à l’assaut du marché des assurances et mutuelles

 |   |  432  mots
Callimedia compte aborder le marché des mutuelles et des assurances avec une application d'éducation thérapeutique
Callimedia compte aborder le marché des mutuelles et des assurances avec une application d'éducation thérapeutique
L’agence digitale spécialisée dans les activités d’e-learning, d’e-conferencing et e-marketing sur le domaine de la santé se lance à l’assaut des mutuelles et des assurances pour développer une action d’e-éducation thérapeutique, via une application mobile et smartphone.

A l'heure où le concept de la prévention santé fait des émules, les entreprises du numérique se saisissent de l'opportunité. C'est notamment le cas de Callimedia (30 salariés, 2,8M€ de chiffre d'affaires en juin 2014), agence digitale spécialisée dans le e-learning sur le secteur de la santé et installée à Castelnau-le-Lez (34).

« La prévention santé est un marché qui se développe à toute vitesse », énonce Gérard Péccoux, président de Callimedia, qui vise le marché des mutuelles et assurances pour une application d'éducation thérapeutique.

L'éducation thérapeutique est un processus visant aider les patients à acquérir les compétences dont ils ont besoin pour gérer leur vie avec une maladie chronique, selon la définition de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). En 2008, la loi Hôpital Patient Santé Territoire décline l'éducation thérapeutique selon trois modalités : programmes développés par les agences de santé régionale, volet médicamenteux proposé par les laboratoires pharmaceutiques et actions d'accompagnement pour les malades et leur entourage.

«Seulement, entre les scandales des dernières années, comme l'affaire du Médiator des laboratoires Servier ou celle des prothèses PIP, et les difficultés de financements de ces actions, l'éducation thérapeutique reste compliquée à mettre en œuvre », affirme Gérard Peccoux, qui se tourne donc vers les mutuelles et assurances pour vendre une application qui décline des programmes thérapeutiques.

L'objectif de Callimedia : vendre directement aux organismes une application que les mutuelles peuvent déployer auprès de leurs adhérents. Le modèle économique est plus rentable puisque sur les stores, la vente ou mise à disposition d'une application ne s'amortit pas réellement, du fait de la diversité des applications, des offres et surtout de leur faible coût. Quant aux mutuelles et assurances, elles pourraient y trouver un réel intérêt.

« En faisant de la prévention et de l'éducation thérapeutique pour les patients atteints de maladies chroniques, on évite au maximum des rechutes, des complications et, in fine, on diminue les dépenses de santé, affirme le dirigeant, qui estime le marché  vraiment conséquent, sans toutefois l'évaluer totalement. Nous avons déjà des contacts avec une quinzaine d'enseignes intéressées. »

Le dirigeant nourrit également d'autres projets pour les années à venir. Alors qu'elle compte atteindre les 5 M€ d'ici à 3 ans, Callimedia prévoit également de se lancer sur d'autres marchés, comme celui de la formation à distance des professionnels de santé, bien que ce marché soit déjà hyper concurrentiel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :