Une femme présidente des commissaires aux comptes de Nîmes

 |   |  276  mots
Aude Béziat, élue pour deux ans à la présidence de la CRCC de Nîmes.
Aude Béziat, élue pour deux ans à la présidence de la CRCC de Nîmes. (Crédits : CRCC)
Aude Béziat, commissaire aux comptes à Nîmes, a été élue présidente du Conseil régional de la Compagnie des commissaires aux comptes (CRCC) de Nîmes. Elle est la plus jeune élue à la tête de cette institution.

« Il faut renouveler la profession en attirant des jeunes et surtout des femmes, qui ne représentent encore que 20 % des effectifs », avait souligné Yves Nicolas, le président national des commissaires aux comptes le 17 octobre dernier à Avignon.

Il a été entendu : le Conseil régional de la Compagnie des commissaires aux comptes (CRCC) de Nîmes vient d'élire vient d'élire à sa tête Aude Béziat, commissaire aux comptes à Nîmes, où elle dirige le cabinet BFA. Elle est la plus jeune élue à la présidence de la CRCC depuis que cette institution existe, et la deuxième femme investie de cette mission dans la région. Son mandat prendra effet au 1er janvier 2015. Elle succède ainsi à l'Avignonnais Jean-Jacques Cray, qui présidait la CRCC depuis deux ans.


La CRCC couvre les quatre départements du ressort de la Cour d'Appel de Nîmes : Ardèche, Gard, Lozère et Vaucluse. Elle regroupe 296 professionnels et 122 sociétés de commissariat aux comptes qui interviennent dans près de 4.000 entreprises, institutions ou associations.

« Durant ce mandat de deux ans, la nouvelle présidente désire notamment développer les actions engagées par son prédécesseur, souligne un communiqué de la CRCC. La profession de commissaire aux comptes étant confrontée à de nombreux défis, le rôle de la Compagnie régionale est d'accompagner ses membres à affronter les changements qui les attendent et de les aider à valoriser leurs missions auprès de l'environnement économique et judiciaire. L'audit légal est encore trop méconnu en effet. Il reste donc beaucoup à faire pour assurer sa notoriété, en particulier auprès des jeunes. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :