Les Conseillers du commerce extérieur enchaînent les annonces

 |  | 414 mots
Lecture 2 min.
Le secteur agroalimentaire régional est un des plus gros employeurs de VIE
Le secteur agroalimentaire régional est un des plus gros employeurs de VIE
Constatant une faiblesse de l'export régional, face notamment aux performances de Midi-Pyrénées, les Conseillers du commerce extérieur de la France en Languedoc-Roussillon ont présenté, le 23 juin, une gamme d'actions visant à redresser la barre, déclinées par l'organisation tant au plan national que local.

En présence de 40 grands patrons, les Conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) en Languedoc-Roussillon ont dressé, lors de leur assemblée générale du 23 juin, un constat mitigé sur les performances export des entreprises régionales. D'après les chiffres disponibles sur 2014, les exportations du Languedoc-Roussillon ont chuté de 3,3 %, alors que la moyenne nationale se stabilisait (0,1 %), et que Midi-Pyrénées progressait sensiblement (2,04 %).

"Simultanément, et à rebours de la tendance nationale, en baisse de 1,3 %, les importations du Languedoc-Roussillon ont augmenté de 10 % sur la même période", rajoute Françoise Nicoulet, résumant ce bilan par un "peut mieux faire" lapidaire.

Les CCEF ont présenté la gamme des actions récemment lancées, ou encore à venir, pour corriger la tendance. En Languedoc-Roussillon, 89 entreprises ont ainsi parrainé un VIE (Volontaire International en Entreprises), dont 80 % se situent dans le secteur agroalimentaire. L'organisation se donne pour objectif que chacun de ses propres conseillers fasse la promotion d'un VIE, à terme.

Par ailleurs, les CCEF ont dévoilé, le 11 juin, un accord triennal signé avec Armande Le Pellec-Muller, recteur de l'Académie de Montpellier, et destiné à faciliter l'insertion professionnelle des étudiants au sein des entreprises tournées vers l'international. Ce partenariat stipule que les conseillers membres pourront intervenir, témoigner et participer à des juries dans les filières commerce international, tourisme et logistique.

Un plan d'action national

Enfin, l'AG du 23 juin a permis à Alain Bentéjac, président du comité national des CCEF, de venir faire plusieurs annonces, dont l'accord récemment donné par Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international, visant à organiser une réunion tous les trois mois entre le comité et le ministère "afin d'améliorer le dialogue entre les pouvoirs publics et les CCEF au plan national".

De plus, les CCEF ont signé, en mars dernier, un accord avec Business France (l'entité créée en 2015 et résultant de la fusion entre Ubifrance et l'Agence française pour les investissements internationaux), selon lequel les CCEF seront plus sollicités pour conseiller les entreprises accompagnées par Business France. "Nous travaillons sur la déclinaison d'un accord similaire avec les CCI", précise François Nicoulet.

Au plan national, les CCEF forment un réseau de 4 200 responsables d'entreprises, présents dans 140 pays. En Languedoc-Roussillon, l'organisation se fixe l'objectif d'atteindre les 50 membres d'ici trois ans. Elle a récemment enregistré l'adhésion de dirigeants d'entreprises emblématiques, dont Horiba Medical, Lia-Tech, Technilum ou encore Vogo.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/06/2015 à 15:23 :
Même si les performances à l'export du Languedoc-Roussillon ne sont objectivement pas très bonnes, c'est un non-sens absolu que d'établir un parallèle avec Midi-Pyrénées. La présence d'Airbus sur le territoire de cette dernière met la région Midi-Pyrénées dans une situation très spécifique... Et tant mieux pour les Toulousains, mais Airbus n'est pas ce que l'on peut appeler "une entreprise régionale".

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :