Pour ses 40 ans, Florian Mantione veut réinjecter des valeurs dans l’entreprise

Implanté en Languedoc-Roussillon, Florian Mantione Institut fête ses quarante ans le 26 janvier. Le fondateur du cabinet montpelliérain Florian Mantione publie, pour l’occasion, un livre où il défend les valeurs de l'entreprise de demain.
Florian Mantione, entouré de ses gendres Augustin Valéro et Loïc Douyère, repreneurs en 2007 de la holding Florian Mantione institut.
Florian Mantione, entouré de ses gendres Augustin Valéro et Loïc Douyère, repreneurs en 2007 de la holding Florian Mantione institut. (Crédits : DR)

Dans un avenir proche, un salarié signifiant son mécontentement à son dirigeant dans un tweet pourrait devenir la norme. Inversement dès 2017, les CV truqués (ils représentent 75 % des curriculum vitae en circulation, selon une étude publiée en 2013 par Florian Mantione Institut) seront neutralisés au profit de la numérisation des diplômes, comme l'annonçait jeudi 21 janvier 2016 le gouvernement.

Des mutations profondes

C'est dans un contexte de mutation profonde du monde de l'entreprise, que Florian Mantione Institut fête ce mardi 26 janvier ses 40 ans, dans les locaux de l'ancienne mairie de Montpellier. Le cabinet aux « 160 000 candidats recrutés », qui faisait le buzz la semaine dernière pour son étude sur les CV trompeurs (« Contre la fraude, l'État va numériser les diplômes », dans Le Monde du 21/01/16), veut rappeler à cette occasion quelques conseils à l'intention des entrepreneurs régionaux.

« Il faut réinjecter des valeurs dans l'entreprise. On s'est trop longtemps intéressés au comment (à la technique, aux process, NDLR), on a intérêt aujourd'hui à se poser la question du pourquoi : quelles valeurs, quel sens réel je veux transmettre à mon entreprise ? », explique Florian Mantione, fondateur du cabinet éponyme repris en 2007 par ses gendres, Augustin Valéro et Loïc Douyère.

Des salariés plus exigeants, évoluant dans un écosystème d'entreprises performantes mises en concurrences les unes des autres, des relations salariés/employeurs qui se complexifient  face à un « appareil juridique et une menace des Prud'hommes plus présents », etc. Mis à mal par les papy boomers, l'internet, les 35 heures, les générations x, y, z, le rapport au durable et à l'éthique, l'entreprise de demain doit changer.

 Le CV de demain : recruter des potentiels en devenir

« Ce changement passera par le management. On a longtemps pensé que les salariés étaient interchangeables alors qu'un candidat recruté, même ultra compétent, ne réussira que s'il s'insère dans une stratégie globale d'entreprise », explique Florian Mantione.

Pour les chefs d'entreprise, il s'agit donc de recruter « non plus des CV mais des potentiels en devenir ». Pratiquer ce que Florian Mantione appelle en d'autres termes « le management épiphyte », et pour lequel il édite un livre, en librairie début février.

« Alors que la plante parasite se développe sur un tronc en lui piquant la sève, ce n'est pas le cas de la plante épiphyte. Dans l'entreprise, on retrouve les deux plantes : le placardisé et le candidat à fort potentiel. Un bon manager doit savoir se séparer du parasite, et doit savoir en même temps manager de sorte que l'épiphyte développe son potentiel au sein de l'entreprise et n'aille pas chercher ailleurs la reconnaissance qu'il est en droit d'attendre. »

Florian Mantione Institut par ailleurs, finalisait en décembre 2015 une augmentation de capital de 725 000 €. L'opération a pour but d'accroître le réseau du cabinet.

« Après quatre licences de marque ouvertes en 2015 à Toulouse, Pau-Bayonne, Le Mans et La Rochelle, nous allons nous implanter en 2016 à Toulon, Nice et La Réunion, précise Loïc Douyère, directeur associé. D'ici 2020, notre objectif est de recruter une dizaine de consultants par an pour atteindre une centaine de collaborateurs et mailler ainsi l'ensemble du territoire. »

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.