La CCI Languedoc-Roussillon lance la plate-forme du mentorat entrepreneurial

 |   |  696  mots
Le 28 septembre à la CCIR LR : Fabrice Geffroy (IME France), François-Xavier Jeanteur (ACDC Entreprises), Bernard Fourcade (CCIR LR) et Jean Guizard (Megavins).
Le 28 septembre à la CCIR LR : Fabrice Geffroy (IME France), François-Xavier Jeanteur (ACDC Entreprises), Bernard Fourcade (CCIR LR) et Jean Guizard (Megavins). (Crédits : Cécile Chaigneau)
La Chambre de commerce régionale a présenté, le 28 septembre, la plate-forme de mentorat entrepreneurial destinée aux PME. Objectif : les faire bénéficier de l’expérience d’un chef d’entreprise averti. Un premier binôme vient de se nouer à Montpellier.

La charte avait été signée en 2014 entre Bernard Fourcade, président de la Chambre de commerce et d'industrie Languedoc-Roussillon (CCI LR) et Dominique Restino, président d'IME France, l'Institut du mentorat entrepreneurial. Cet été, la CCI LR a lancé la plate-forme, qui était présentée officiellement le 28 septembre.

« L'IME France accompagne les chambres de commerce et d'industrie de grandes métropoles pour la création d'IME en régions à partir de l'expérience mise en place en 2007 par la Chambre de commerce et d'industrie de Paris en faveur des PME/PMI de croissance », explique Fabrice Geffroy, délégué général d'IME France, présent à Montpellier pour le lancement de la plate-forme.

Des mentors et des mentorés

Ce dispositif se fonde sur le transfert d'expérience d'entrepreneur à entrepreneur, mettant en relation les dirigeants de ces PME, des « mentorés », avec des entrepreneurs expérimentés, les « mentors ».

Le cabinet EY est partenaire d'origine de l'IME France, dont la mission est de faciliter l'essaimage de ce programme au niveau national. Il en existe actuellement six en France, pour 300 mentorés et un vivier de 140 mentors.

« Le mentoré doit avoir plus de deux ans d'existence, un chiffre d'affaires supérieur à 1 M€ et avoir au minimum 10 salariés, précise Bernard Fourcade. C'est un dispositif très adapté à nos PME en région... Quant au mentor, il s'agit d'un entrepreneur-propriétaire ou actionnaire significatif d'une entreprise qui réalise au moins 20 M€ de chiffre d'affaires. Il n'a pas le droit d'investir dans l'entreprise de son mentoré pendant les deux années qui suivent la fin de la relation mentorale, ce qui permet d'éviter tout conflit d'intérêt. »

Une efficience avérée

Le mentorat a un coût pour le mentoré : entre 2 000 € (pour les entreprises de plus d'1 M€ de CA) et 5 000 € (pour celles qui réalisent plus de 5 M€ de CA).

« Les deux chefs d'entreprise se rencontrent une fois par mois pendant dix-huit mois, explique François-Xavier Jeanteur. Le binôme est autonome. Le but est de faire grandir le mentoré pour accompagner la croissance de son entreprise. Le mentor ne lui dit pas ce qu'il doit faire, il ne propose pas de recette, mais il l'incite à réfléchir pour l'amener à trouver des réponses. Nous avons pu mesurer l'efficacité du dispositif : sur les 300 mentorés depuis le début, la croissance moyenne annuelle du chiffre d'affaires de l'entreprise mentorée est de plus de 20 % et elle crée plus de 20 emplois par an au bout de trois ans. Une étude récente a montré que 50 % des mentorés sont prêts à revenir pour passer d'autres caps. »

Un premier binôme à Montpellier

En Languedoc-Roussillon, un premier binôme vient d'être formé, entre l'entreprise Megavins (caviste montpelliérain Aux Grands Vins de France, qui s'est diversifié avec une activité de grossiste en CHR) et l'entreprise montpelliéraine Gouiran, distributeur en produits beauté et coiffure.

« Nous arrivons à un seuil de croissance où nous risquons de faire des erreurs, où nous avons besoin de nous organiser, de recruter, témoigne Jean Guizard, le dirigeant de Megavins. Gouiran Beauté a connu certaines problématiques identiques aux nôtres, par exemple la double cible particuliers/professionnels. »

15 binômes à venir en région

« Nous visons au minimum la création d'une quinzaine de binômes dans l'année sur la région Languedoc-Roussillon, annonce François-Xavier Jeanteur, président de ACDC Entreprises, le cabinet consultant en charge du déploiement de la plate-forme dans la région. À ce jour, 90 mentors ont été contactés et une quinzaine se dit intéressés, et nous avons identifié une petite dizaine de mentorés potentiels. »

Parmi les futurs mentors pourraient figurer Oxylio (concessionnaire automobile sur internet), Septeo (éditeur de logiciels juridiques et immobiliers), Berger-Levrault (éditeur de logiciels et de solutions numériques), Kaliop (spécialiste de la transformation digitale des entreprises), Private Sport Shop (site de vente en ligne d'articles de sport), boostHEAT (chaudières thermodynamiques innovantes), Vogo (application mobile flux-live pour le sport) ou Profil Système (profilés aluminium).

À terme, le dispositif pourrait être déployé sur le territoire de l'ancienne région Midi-Pyrénées.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :