Le cluster régional Sud Constructeurs Bois forme un groupement d’employeurs

 |  | 451 mots
Lecture 2 min.
Le groupe scolaire Nelson Mandela, à Juvignac, entièrement en construction bois, sera livré en avril 2017.
Le groupe scolaire Nelson Mandela, à Juvignac, entièrement en construction bois, sera livré en avril 2017. (Crédits : Selvea)
Après la création du cluster en 2016, 15 entreprises de la filière bois de l’ex-Languedoc-Roussillon franchissent une étape nouvelle en lançant, en avril prochain, un groupement d’employeurs qui pérennisera dans un premier temps une dizaine d’emplois. Sud Constructeurs Bois, de même, va s'étendre à l'Occitanie et Paca.

Le Cluster Sud Constructeurs Bois a un an. Créé par six entreprises fondatrices (Tradi Bois, Environnement Bois, Techni Bois, Structures Bois Couvertures, Vecteur Bois, Selvea), il a pour objectif de donner de la visibilité aux PME régionales du secteur et de favoriser le développement d'activité de la filière. Il compte aujourd'hui une quinzaine d'entreprises dans le périmètre Uzès/Saint-Chely-d'Apcher/Béziers, avec comme objectif de monter à 40 d'ici la fin 2017.

Le président, Pascal Lambert (Environnement Bois, Mudaison - 34), et le vice-président, Sylvain Fourel (Selvea, Vendargues - 34), travaillent désormais à sa structuration et à son extension vers la région Paca et la région Occitanie. Des réunions sont prévues d'ici mai 2017.

Le cluster a vocation à favoriser les mutualisations, notamment sur le volet formation, emplois et compétences. Ainsi, est-il en train de créer un groupement d'employeurs.

Sécuriser des contrats précaires

« Nous avons mené une démarche avec le Comité régional des groupements d'employeurs, dont l'étude a été financée par la Région Occitanie et la Direccte, précise Sylvain Fourel. Le lancement se fera lors de la réunion plénière le 13 avril 2017. Il démarrera avec quatre ou cinq entreprises, et une personne salariée qui gérera et coordonnera les actions. »

Ces entreprises adhérentes, qui s'acquitteront d'un droit d'entrée et d'une cotisation annuelle, se verront mettre à disposition des salariés par le groupement d'employeurs.

« Nous sommes en train de voir quels sont les contrats précaires dans nos entreprises aujourd'hui que nous pourrions sécuriser avec le groupement d'employeurs, ajoute Sylvain Fourel. Ces salariés seront mieux formés et donc plus qualifiés. La première année, nous évaluons à dix le nombre d'équivalents temps plein que fera travailler le groupement d'employeurs. Ce fonctionnement donnera de la souplesse aux entreprises. Le groupement pourra aussi servir à constituer une base de matériel qu'on peut se louer les uns les autres. »

Par ailleurs, le cluster se donne comme ambition de lancer un groupement d'achats, par exemple sur les questions de formation, et de travailler sur le risque professionnel.

10 000 entreprises en Occitanie

Selon l'interprofession Arfobois, la région Occitanie est la 2e région forestière de France avec 3,63 millions d'hectares (36 % du territoire) et la 5e au niveau national en termes de volumes de bois récoltés (3,9 millions m3/an). Elle compte plus de 10 000 entreprises dans la filière forêt-bois, soit 32 000 emplois et 5 Mds € de chiffre d'affaires.

Sur l'ex-Languedoc-Roussillon, le marché de la construction bois touche désormais les bâtiments publics, le tertiaire privé, ainsi que la surélévation et la réhabilitation de tous types de bâtiments.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :