Les PME catalanes s’arment contre les cyberattaques

 |   |  376  mots
Les chefs d'entreprise réunis pour la formation en cybersécurité proposée par la CCI 66 et Orange.
Les chefs d'entreprise réunis pour la formation en cybersécurité proposée par la CCI 66 et Orange. (Crédits : Mariama Diallo)
La CCI des Pyrénées-Orientales et Orange ont présenté, le 6 février, la formation cybersécurité destinées aux TPE et PME locales souvent démunies face aux cyberattaques. Réactivité et anticipation sont les maîtres-mots de cette formation testée en 2017 au sein de 6 entreprises du département.

Comment se défendre face aux hackers quand on est une TPE ou une PME et comment anticiper la menace du piratage informatique devenue « monnaie courante »?

La CCI des Pyrénées-Orientales, en collaboration avec Orange, s'empare du problème en mettant en place une formation destinée exclusivement aux TPE et PME, souvent victimes d'attaques informatiques. Cette formation a été testée en 2017 au sein de six entreprises des Pyrénées-Orientales et validée par l'État à travers d'organismes compétents et les collectivités locales.

Plus largement, cette formation s'inscrit dans un dispositif national décidé par la DGE (Direction Générale des Entreprises), le SISSE (Service de l'information stratégique et de la sécurité économiques) et l'ANSSI, autorité nationale en matière de cybersécurité et de cyberdéfense. L'objectif principal de la formation : former des référents en cybersécurité capables de gérer d'éventuels attaques ou de les anticiper grâce à des outils juridiques et techniques.

"Grâce à ses compétences, le référent, placé au cœur de cette formation, permettra à son entreprise de réagir très rapidement et efficacement face aux attaques et ainsi éviter un arrêt prolongé, voire...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :