Le FISE 2018 veut pousser de nouvelles disciplines pour les JO de Paris 2024

 |   |  923  mots
Lors de la conférence de presse de présentation du FISE 2018, le 24 avril, à la FISE Academy de Baillargues (34).
Lors de la conférence de presse de présentation du FISE 2018, le 24 avril, à la FISE Academy de Baillargues (34). (Crédits : Cécile CHAIGNEAU)
Le Festival des sports extrêmes, désormais identifié mondialement, aura lieu du 9 au 13 mai à Montpellier. Cette 2e étape du FISE World Series, dont ce sera la 22e édition, veut promouvoir le Parkour et le BMX Flatland dans l’espoir de faire inscrire ces deux disciplines aux Jeux Olympiques de Paris en 2024.

« Montpellier est le fer de lance de la tournée du FISE World Serie et reste la capitale mondiale des actions-sports, ce qui permet une promotion du territoire au niveau mondial », souligne Hervé André-Benoit, fondateur du FISE (Festival International des Sports Extrêmes) et dirigeant de l'entreprise organisatrice de l'événement, Hurricane, lors de la conférence de presse de présentation de l'édition 2018, le 24 avril.

La conférence était donnée à la FISE Academy, école créée en 2017 par Hurricane à Baillargues (34) et pilotée par Alex Jumelin, champion du monde de BMX flatland.

1e étape à Hiroshima

Hervé André-Benoit rappelle que la tournée du FISE World Serie a démarré en mars à Djeddah, en Arabie Saoudite, avec un « launch event » pour annoncer la tournée mondiale.

Quant à la première étape de cette 22e édition, elle a eu lieu en avril pour la première fois dans la ville d'Hiroshima, au Japon, prémices aux Jeux Olympiques de 2020 de Tokyo qui intègreront le BMX Freestyle Park après que des membres du Comité International Olympique et de l'Union Cycliste Internationale sont venus observer cette discipline à Montpellier en mai 2017.

C'est d'ailleurs l'entreprise héraultaise Hurricane qui fabriquera les modules pour la zone de BMX Freestyle Park des JO de Tokyo.

« Hiroshima, c'est la ville emblématique de la paix, et il est nécessaire de faire connaître ces urban-sports, dont le Premier ministre du Japon lui-même a dit que ce sera sûrement l'un des plus gros succès des JO de Tokyo, observe Hervé André-Benoit. Cette inscription de la discipline aux JO donne une autre dimension aux sports extrêmes. La Fédération anglaise investit plus de 1,2 M€ jusqu'à 2020 pour soutenir ses athlètes, et le gouvernement chinois restructure ses fédérations pour mettre en place leurs teams nationales. »

En vue des JO de Paris 2024

Pour l'étape montpelliéraine, du 9 au 13 mai, huit aires sportives seront installées (freestyle park 1, freestyle park 2, un water park, un street park, flatland, slopestyle, parkour et spine ramp) et une nouvelle compétition fait son entrée, celle de la Trottinette Freestyle.

Des épreuves de quatre Coupes du monde officielles sont organisées à l'occasion du FISE World Serie : la Coupe du monde UCI de BMX Freestyle Park, la Coupe du monde FIG de parkour (la 1e étape ayant eu lieu à Hiroshima), celle de la World Skate en roller freestyle, mais aussi une nouvelle épreuve de BMX Flatland.

Comme ils l'ont fait pour le BMX Freestyle Park, les organisateurs du festival ambitionnent de pousser deux autres disciplines, le Parkour et le BMX Flatland, avec l'espoir de les faire inscrire aux JO de Paris en 2024.

Une perspective qui donne des idées : « Nous pouvons pousser Baillargues et Montpellier pour être des bases de préparation de ces disciplines en vue des JO de Paris 2024 », suggère Kamel Chibli, vice-président de la Région Occitanie, en charge des sports. De son côté, Hervé André-Benoit souligne « la nécessité de développer une école (dans le futur quartier Cambacérès, NDLR), indispensable pour avoir en 2020 un parc digne de ce nom permettant aux athlètes français de s'entraîner et de décrocher des médailles en 2024 ».

« Cette dynamique avec le mouvement olympique et les fédérations internationales des sports extrêmes est un véritable enjeu économique, et les acteurs du territoire ont intérêt à s'y investir car en 2020, ça va exploser », prévient Hervé André-Benoit.

Un million de followers sur les réseaux sociaux

Les organisateurs soulignent le fort impact médiatique dont bénéficie le FISE : « Nous venons de passer la barre du million de followers sur les réseaux sociaux, sans compter les followers des 3 000 athlètes ambassadeurs », précise Joseph Villeflayoux, le directeur marketing et communication de Hurricane. Quelque 130 personnes seront dédiées à la médiatisation de l'événement cette année, qui sera notamment retransmis en direct sur SFR Sport.

Le mouvement de grève observé par les agents de la SNCF inquiète car trois jours seront impactés, les 8, 9 et 13 mai, et les organisateurs incitent à opter pour le covoiturage ou le bus pour se rendre à Montpellier.

L'an dernier, près de 600 000 personnes avaient fréquenté le FISE Montpellier, considéré comme le 3e événement sportif gratuit de France après le Tour de France et le Vendée Globe, et les organisateurs espèrent dépasser ce nombre en 2018. Le même dispositif de sécurité sera déployé, avec une soixantaine de policiers municipaux, une trentaine d'agents de la police nationale et une cinquantaine d'agents de sécurité privée.

Laura Flessel et Tony Estanguet

La ministre des Sports, Laura Flessel, est attendue à Montpellier, ainsi peut-être que Tony Estanguet, le président du Comité d'organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

Avec un budget 3 M€, le FISE génère 16 M€ de retombées économiques pendant l'événement à Montpellier, selon Hervé André-Benoit. Hurricane, qui emploie 60 salariés en France et une douzaine à Chengdu, en Chine, réalise un chiffre d'affaires de 10 à 12 M€.

Outre Montpellier, le FISE propose des événements sur le territoire : après Fabrègues le 14 avril dernier, il sera aux Galeries Lafayette de Montpellier le 5 mai, à Canet-en-Roussillon (66) les 26 et 27 mai, à Baillargues les 16 et 17 juin, et au Grau-du-Roi les 29 et 30 septembre. Le FISE World Serie se poursuivra à Edmonton (Canada) en juillet, à Budapest (Hongrie) en septembre, pour se terminer à Chengdu (Chine) en novembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :