CCI Store proposera 200 applications aux entrepreneurs

 |   |  418  mots
André Deljarry (CCI 34), Jean-Christophe Russier (Keetiz) et Sébastien Bernis (Price Comparator).
André Deljarry (CCI 34), Jean-Christophe Russier (Keetiz) et Sébastien Bernis (Price Comparator). (Crédits : PC)
Le site internet de la CCI Hérault fait peau neuve, et propose désormais la nouvelle marketplace d'e-services, CCI Store. La plate-forme nationale sera lancée officiellement à Paris, le 24 mai. Elle regroupe 146 e-services pour les entreprises, et 200 dès la rentrée prochaine.

La CCI Hérault, pilote du chantier avec 10 autres chambres, a présenté CCI Store, ce mercredi 23 mai. Le portail numérique regroupe des e-services BtoB, au national et en local.

Si 146 applications sont actuellement recensées sur CCI Store, 200 sont attendues pour septembre 2018. Un surcroît de visibilité pour les entreprises, qui doivent répondre à certains critères pour apparaître sur la marketplace.

"La CCI répond aux demandes sur les nouvelles façons de faire du commerce : fidélisation, marketing digital, précise André Deljarry, président de la CCI 34. C'est un vrai tournant, et nous avons voulu être pilote du projet, avec dix autres CCI, notamment celle du Tarn."

Neuf solutions régionales

Quatre entreprises héraultaises sont actuellement recensées sur la plate-forme : deux entreprises gardoises, deux de Haute-Garonne (31) et le Lozérien Jollyclick complètent l'arsenal local de CCI Store.

Pour être retenue, une société doit proposer un service en logiciel Saas ou application, et fournir des données techniques et un accès test à la solution.

"La CCI se pose comme un tiers de confiance entre les entrepreneurs, en recherche de solutions, et les offreurs, précise Marc Fournier, chef de projet digital à la CCI 34. On ne veut pas proposer d'applications bancales."

Bénéfices pour les offreurs

La start-up Price Comparator (Clapiers, 34), sera présente au salon VivaTech de Paris, le 24 mai prochain, pour le lancement officiel de CCI Store. Son dirigeant Sébastien Bernis, attend un regain de popularité et de visibilité pour sa solution de veille tarifaire.

"Cela peut augmenter le référencement naturel sur les moteurs de recherche, mais aussi nous amener des leads en local."

Pour Jean-Christophe Russier, le CEO de Keetiz, la marketplace peut répondre aux enjeux de la pérennité des solutions.

"On a vu tout de suite l'intérêt du CCI Store pour se positionner", affirme-t-il.

Un modèle économique en évolution

CCI Store est, pour le moment, gratuit pour les entreprises recensées. Mais CCI France veut travailler sur un modèle économique pour sa marketplace, d'autant plus qu'elle investit 2 M€ sur deux ans dans le projet.

"Le paiement n'est pas un problème si l'outil est performant, soutient André Deljarry. Et le tout gratuit montre ses limites."

Face à la multiplication des sollicitations commerciales, auprès des commerçants et entreprises des secteurs traditionnels, la CCI entend proposer son expertise pour orienter les choix d'investissements. CCI Store devrait évoluer dans les mois à venir, selon les retours des utilisateurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :