L'opération séduction des Pyrénées-Orientales à Francfort

 |   |  491  mots
La délégation dans le quartier d'affaires de Francfort
La délégation dans le quartier d'affaires de Francfort (Crédits : Mariama Diallo)
Du 24 au 27 mai, une délégation catalane s’est rendue à Francfort dans le but de promouvoir la destination Pyrénées-Orientales, profitant de l’ouverture de la ligne aérienne Perpignan-Francfort. Des hôteliers ainsi qu’une entreprise emblématique du territoire faisaient partie du voyage avec l’objectif de nouer des partenariats commerciaux.

Cette expédition francfortoise est née à l'occasion de l'ouverture de la ligne saisonnière Perpignan-Francfort opérée par Ryanair depuis mars dernier. Première liaison aérienne vers l'Allemagne depuis la plate-forme aéroportuaire, cette route, si elle est maintenue, pourrait devenir stratégique pour l'économie des Pyrénées-Orientales. Plus riche ville d'Allemagne en terme de PIB par habitant, Francfort est une place financière incontournable de l'Union Européenne (position qui devrait s'accentuer après le Brexit).

Ainsi, la délégation, composée de représentants du tourisme départemental, de Pyrénées Méditerranée Invest, de la CCI des P.-O., de l'aéroport Sud de France et d'hôteliers, avait comme mission de « faire connaître la destination, travailler la notoriété touristique du territoire, dans le but d'attirer davantage de touristes allemands à Perpignan et dans les Pyrénées-Orientales », explique Nicolas Berthet, chargé de promotion touristique à Perpignan Méditerranée Tourisme.

Pour la Villa Duflot, RoussillHôtel et Host&Vinum, le but était aussi de se faire connaître à travers les médias locaux (journaux spécialisés et blogs), mais aussi de rencontrer des professionnels allemands du tourisme (tours opérateurs, autocaristes, agences de voyages...), en vue de nouer des partenariats commerciaux. En Allemagne, les intermédiaires du tourisme jouent un rôle non négligeable. Par exemple, pour la France, 28,6 % des réservations sont réalisées auprès des tour operators et agences de voyages, selon des chiffres communiqués par Atout France.

Une clientèle allemande à fort pouvoir d'achat

Si les Allemands ne sont pas les plus représentés dans les quelque 3,8 millions de touristes qui sillonnent le département chaque année (12 % contre 21 % d'Espagnols, ou encore 15 % d'Anglais), ils figurent parmi ceux qui dépensent le plus avec un budget moyen pour des séjours en Europe évalué à 1 193 € en 2017, selon des chiffres donnés par Atout France.

Globalement, les Allemands aiment l'Hexagone (12 millions de touristes allemands par an). Pour autant, « l'Allemagne est un marché à entretenir car il existe une vraie concurrence, notamment venue du Portugal, de l'Italie, ou encore de l'Espagne », des pays qui jouent la carte tarifaire, prévient Christian Kergal, directeur en Allemagne et en Pologne d'Atout France, l'agence française de promotion touristique.

Grace à ses atouts touristiques (soleil, hébergement, patrimoine...) et économiques (nautisme, énergies renouvelable, agroalimentaire...), le territoire catalan a tout pour plaire aux Allemands friands, notamment de « randonnées pédestres ou encore de balades en vélo », poursuit Christian Kergal, qui pense que le territoire, qui jouit déjà d'une notoriété à travers le nom Languedoc-Roussillon, a particulièrement intérêt à développer davantage l'œnotourisme ainsi que le « Slow Tourism », une tendance thématique sur laquelle il faut surfer en 2018 et dans les années à venir.

Par ailleurs, le tourisme génère environ 1,4 Md€ (consommation touristique), et 11 000 emplois, soit 8 % des emplois dans le département.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :