Samuel Cette (CPME Occitanie) : “On s’en fout d’être des héros, on veut bosser ! "

 |   |  312  mots
Xavier Douais (président de la CPME 30) et Samuel Cette (CPME Occitanie)
Xavier Douais (président de la CPME 30) et Samuel Cette (CPME Occitanie) (Crédits : Thomas Tedesco)
Invité à Nîmes le 5 septembre par Xavier Douais, président de la CPME du Gard, le président régional du syndicat affirme un discours à la fois offensif sur l’imposition et défensif sur les entreprises familiales.

Il n'a pas sa langue dans sa poche... En visite à Nîmes, Samuel Cette, président de la CPME Occitanie et de la CPME 31, en a notamment dit plus sur l'Observatoire des taxes territoriales d'entreprises, baptisé Odette, qui promet de recenser le niveau de taxation des entreprises sur l'ensemble du territoire d'Occitanie.

"Cet observatoire livrera ses premiers résultats, au niveau régional, d'ici quelques semaines. Ce que l'on souhaite, c'est que chaque année, on puisse montrer les territoires où les entreprises sont maltraitées par les taxes. On n'hésitera pas à faire du "name & shame". Une fois les algorithmes de la taxe foncière connus, la CPME traquera les incohérences", promet Samuel Cette, alors que son homologue Xavier Douais devrait effectivement dévoiler la cartographie des taxes gardoises aux professionnels d'ici la mi-octobre.

Affichant 5000 adhérents en région, la CPME compte en fait 600 entreprises membres dans le Gard et 1 300 en Haute-Garonne où les PME adhérentes sont en revanche d'une taille plus conséquente."Nous devons à ce titre partir à la reconquête des TPE et des travailleurs non-salariés", reconnaît Samuel Cette, qui fait également des jeunes une priorité...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :