EDF Occitanie tisse des liens avec l’Afrique

 |   |  840  mots
Les équipes d'EDF Occitanie et Leader Occitanie
Les équipes d'EDF Occitanie et Leader Occitanie (Crédits : EDF)
EDF a développé en Occitanie un fort ancrage avec l’écosystème territorial mais va encore plus loin en tissant des partenariats avec des pays africains. Objectif : développer des co-solutions innovantes face aux enjeux climatiques

Depuis plusieurs années déjà, EDF a mis en place en Occitanie une démarche « Open Innovation » visant à développer des solutions innovantes, en relation étroite avec les start-up et l'écosystème territorial.

Les Prix EDF Pulse Occitanie s'inscrivent dans le prolongement de cette démarche : leur objectif est de valoriser et donner un coup d'accélérateur aux start-up et PME régionales. Mais pas seulement.

« L'innovation est une priorité dans la création de valeur et le développement économique régional. Au-delà du soutien de jeunes pousses qui inventent le monde de demain, ce dispositif favorise les collaborations avec nos équipes : c'est un formidable booster de performance et de créativité », résume Virginie Monnier-Mangue, déléguée territoriale EDF en Occitanie.

Chemdoc, prix coup de cœur EDF Pulse Africa

A la rencontre de start-up et PME, la caravane de l'innovation a sillonné l'ensemble de la région Occitanie : - de Montpellier à Toulouse en passant par Tarbes, Albi, Rodez, Nîmes et la centrale de Golfech - pour, au final, présenter 94 projets de candidature (soit 20% de plus que la précédente édition). Le 13 juin dernier, EDF a dévoilé, à l'occasion du salon Innovation IT Day (à Toulouse), les 9 lauréats de ses prix EDF Pulse Occitanie qui se sont vus remettre un POC D'OC (Proof of Concept) fabriqué par le Fab Lab de Tarbes (Bic Crescendo). A la clé, un accompagnement des équipes d'EDF qui les aidera considérablement dans le développement et l'aboutissement de leurs projets

«  Les entités de Montpellier et Toulouse viennent d'ailleurs de démarrer leur collaboration », confirme la déléguée territoriale.

Parmi les 9 lauréats, Chemdoc Water Technologies (34), PME spécialisée dans la fabrication d'équipements de haute technologie pour la filtration, purification et déminéralisation de l'eau industrielle et pour le traitement de l'eau potable, a reçu le prix coup de cœur EDF Pulse Africa.

En effet, lancés en 2017, les prix EDF Pulse Africa visent à accompagner les entreprises engagées pour le développement énergétique du continent, et couvrent 7 pays où le groupe EDF est présent (Afrique du Sud, Cameroun, Côte d'Ivoire, Ghana, Maroc, Sénégal et Togo).

« Nous avons noué une réelle coopération interne entre l'Occitanie, première région à énergie positive, et l'Afrique. L'an dernier, EDF en Occitanie a remis un prix coup de cœur à Save Our Agriculture, start-up africaine spécialisée en aquaponie qui est venue rencontrer notre écosystème régional (le BIC de Montpellier, le Fab Lab de Montpellier, des entreprises du Réseau LeadeR Occitanie ...). En juin dernier, match retour : c'est la direction africaine qui a remis son prix coup de cœur à Chemdoc qui va ainsi bénéficier d'une semaine de rencontres business en Afrique pour l'aider dans son développement sur le continent. Face aux problématiques de changement climatique et de transition écologique, le co-développement de solutions innovantes avec l'Afrique, ouvre de nouveaux horizons », se réjouit Virginie Monnier-Mangue.

Master Class à Casablanca

Dans ce contexte de co-developpement, EDF et LeadeR Occitanie, cluster régional des entreprises en croissance maitrisée, ont signé en mars dernier un accord pour valoriser l'innovation des PME-PMI régionales. A l'occasion de l'étape marocaine des prix EDF Pulse Africa, les deux partenaires ont eu l'idée d'organiser un forum à Casablanca où se trouve une maison de la Région Occitanie, siège de LeadeR Maroc.

« L'organisation d'un évènement économique, à destination de tout l'écosystème africain que nous fédérons, est un moyen d'accélérer cette initiative et d'ouvrir des voies de développement de haut niveau », assure Jalil Benabdillah, président LeadeR Occitanie.

Organisée à Casablanca le 4 septembre dernier par Ad'Occ, une journée de rencontres autour des enjeux de l'Occitanie et du Maroc en faveur de la transition écologique, a réuni une vingtaine de participants. Journée business innovation, rencontre du patronat marocain et des partenaires économiques, visite d'un incubateur...ce voyage a été non seulement une opportunité business mais un moyen de mieux appréhender les enjeux et les besoins des entreprises et des collectivités au Maroc (essor de l'énergie solaire et du stockage, relations bilatérales...) et plus largement en Afrique.

Vice-présidente de la Région Occitanie, en charge de la transition écologique et énergétique, de la biodiversité et de l'économie circulaire et des déchets, Agnès Langevine a largement évoqué « les préoccupations communes de l'Occitanie avec le Maroc à trouver ensemble des solutions ».

Problématiques de l'eau dans l'agriculture, conciliation d'une transition écologique avec le nécessaire besoin de rafraichissement l'été, industrie durable, gestion des déchets sont de fait des thématiques convergentes.

« La région Occitanie est en avance de phase sur ces réflexions, confirme Virginie Monnier-Mangue. Implanté dans le territoire, EDF en Occitanie travaille au développement de co-solutions qui ont un avenir des deux côtés de la Méditerranée. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :