Le studio montpelliérain Bloom Pictures prépare son 1er film d’animation

 |   |  510  mots
Une scène de Garden Party, qui a valu à Bloom Pictures une nomination aux Oscars 2018
Une scène de Garden Party, qui a valu à Bloom Pictures une nomination aux Oscars 2018 (Crédits : Bloom Pictures)
Le studio d’animation 3D Bloom Pictures, basé à Montpellier, annonce sa première collaboration avec le studio new-yorkais Watch This Entertainment, pour la production d’un long métrage. Un projet prometteur pour l’équipe qui s’est faite connaître outre-Atlantique avec le court métrage Garden Party, nominé aux Oscars en 2018.

L'aventure Bloom Pictures, ce sont cinq réalisateurs associés, formés à l'école MoPA d'Arles (13), qui se sont implantés en août 2018 à Montpellier. Depuis leurs bureaux de la Halle Tropisme, nouveau complexe dédié au dynamisme de la filière ICC, ils veulent aujourd'hui capitaliser sur le succès de leur court métrage Garden Party.

"Garden Party était un projet conçu au sein du collectif Illogic, sorti en 2016, détaille Théophile Dufresne, CEO de Bloom Pictures. Il a été sélectionné dans plus de 200 festivals à travers le monde et a gagné une quarantaine de prix, jusqu'à sa nomination aux Oscars, dans la catégorie court métrage en 2018. Pour nous c'était alors un rêve qui se réalisait."

Un 1er long métrage avec Watch This Entertainment

À Los Angeles, les cinq réalisateurs commencent alors une campagne pour se faire connaître auprès des professionnels américains et rencontrent de grand studios comme Pixar ou Disney. Après les Oscars, ils sont contactés par le studio Watch This Entertainment, basé à New York, qui veut développer un projet de long métrage avec des animaux comme personnages.

"C'est un peu notre spécialité, poursuit Théophile Dufresne, comme on peut le voir avec Garden Party, mais aussi avec Maestro notre dernière production sortie en juin 2019."

D'après le site américain Deadline, le film serait le nouveau projet de Bob Weinstein (après l'implosion de la société The Weinstein Company, suite au scandale qui touche son frère, Harvey Weinstein), et s'intitulerait Endangered. L'actrice Tea Leoni pourrait également prêter sa voix à l'un des personnages principaux.

Un travail de plusieurs années, depuis Montpellier

Pour se donner des moyens à la hauteur de leurs ambitions, les membres du collectif Illogic fondent le studio Bloom Pictures en 2018, et s'installent à Montpellier. Et c'est désormais à la Halle Tropisme qu'ils développent les premières esquisses du futur long métrage.

"Nous en sommes encore au travail préparatoire, avec l'écriture du scénario et le design de premiers personnages. Des années de travail seront nécessaires, mais c'est un projet très excitant. Faire aboutir un film peut demander le travail de presque 400 personnes, dans les moments de production les plus intenses. Nous espérons en embaucher le plus possible sur place dans nos locaux, mais une grande partie du développement se fera aussi à New York."

Pour accompagner sa croissance, Bloom Pictures travaillent actuellement avec plusieurs artistes freelance. Le studio va devoir élargir son pool de prestataires indépendants, avant de pouvoir réaliser de premières embauches, notamment en gestion de production, peut être dès 2020. "Nous allons grandir petit à petit", précise Théophile Dufresne.

En plus de ce travail préparatoire, Bloom Pictures continue de réaliser des prestations rémunérées pour le milieu de la publicité. Le studio travaille notamment avec Wizz Design à Paris, un prestataire pour les agences de communication, mais aussi avec la société de production Blacklist.tv à New York.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :