Une rentrée économique en clair-obscur pour les entreprises gardoises

 |  | 569 mots
Dans le Gard, 7 100 entreprises, dont 90 % de TPE, ont contracté un prêt garanti par l'Etat pour un montant global de 810 M€.
Dans le Gard, 7 100 entreprises, dont 90 % de TPE, ont contracté un prêt garanti par l'Etat pour un montant global de 810 M€. (Crédits : DR)
Dans le Gard comme partout, les acteurs économiques scrutent la réaction et la réactivité des entreprises dans un contexte économique fragilisé par la pandémie. Le tribunal de commerce annonce 1 559 entreprises de département dans le rouge, soit dix fois plus qu’en 2019… Malgré les aides de l’État, tout le monde craint l’échéance du printemps prochain, quand il faudra commencer à rembourser les PGE.

Le coup de semonce vient du tribunal de commerce du Gard. Après avoir annoncé des procédures collectives en baisse de - 42 % par rapport à l'année dernière à pareille époque -une nouvelle heureuse de prime abord -, le président Jean-Marie Albouy s'est voulu plus grave.

"D'après notre greffe, 1 559 entreprises du département sont dans le rouge... Elles étaient dix fois moins nombreuses l'an dernier", a révélé l'ancien chef d'entreprise alésien le 15 septembre, lors de la rentrée économique gardoise organisée conjointement par la Banque de France (dirigée par Philippe Saigne-Vialleix dans le Gard) et la CCI Gard (présidée par Éric Giraudier).

En outre, si les...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :