Micro-crédit : l’Adie Occitanie a versé 900 000 € à près de 300 entreprises

 |  | 1020 mots
Lecture 5 min.
(Crédits : Shutterstock)
Après une période de ralentissement ou d’arrêt d’activité pour beaucoup de micro-entrepreneurs, l’Adie Occitanie, qui finance des entreprises via le micro-crédit, a constaté une forte demande de financement chez les micro-entrepreneurs, et leur a versé 900 000 € entre mai et septembre. Entretien avec Ludovic Panyasiri, directeur territorial Littoral Occitanie pour l’Adie.

L'Adie défend le droit à l'initiative économique en permettant à des personnes qui n'ont pas accès au système bancaire traditionnel de créer leur propre entreprise grâce au micro-crédit accompagné. Dans les temps difficiles qu'impose la pandémie mondiale du Covid-19, les micro-entrepreneurs financés et accompagnés par l'Adie sont eux aussi fragilisés. En ce début du mois d'octobre, l'association a organisé des rencontres sur les territoires pour rappeler le principe du micro-crédit.

Pouvez-vous redéfinir ce qu'est le micro-crédit et à qui il s'adresse ?

Ludovic Panyasiri : « Il s'agit d'un emprunt bancaire, qui se fait en Occitanie, sur l'ex-Languedoc-Roussillon, avec nos partenaires que sont la Banque Populaire du Sud et le Crédit Agricole du Languedoc. La banque prête à l'Adie, et l'Adie prête aux micro-entrepreneurs et rembourse la banque tous les trois mois, quel que soit le niveau de remboursement de nos clients. Nous prêtons au taux de 7,45 % - un taux en baisse sur les dix dernières années - et en général, l'emprunt est couplé avec un prêt d'honneur à taux zéro grâce aux partenaire publics ou à des fondations privées. Nous imposons une contribution de solidarité de 5 %, qui correspondent à des frais de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :