Mobilier urbain : ce que MobilConcepts Metalco fera pour les JO 2024

L’entreprise héraultaise MobilConcepts-Metalco a été retenue par la Société de Livraison Des Ouvrages Olympiques (SOLIDEO) pour concevoir le mobilier urbain du futur Village olympique de Seine-Saint-Denis pour les JO 2024. Elle met au point, avec ses partenaires, un mobilier urbain innovant, inspiré de la lutte contre les îlots de chaleur.
Cécile Chaigneau

3 mn

Pour les JO 2024, MobilConcepts-Metalco conçoit un mobilier urbain de nouvelle génération, inspiré de la lutte contre les îlots de chaleur : mâts ombrelles, ombrières support d'une canopée végétale, panneaux photovoltaïques, éclairages LED et système de récupération des eaux de pluie.
Pour les JO 2024, MobilConcepts-Metalco conçoit un mobilier urbain de nouvelle génération, inspiré de la lutte contre les îlots de chaleur : mâts "ombrelles", ombrières support d'une canopée végétale, panneaux photovoltaïques, éclairages LED et système de récupération des eaux de pluie. (Crédits : DR)

À l'issue des dialogues compétitifs lancés en juillet 2020, l'entreprise héraultaise MobilConcepts-Metalco (Fabrègues), spécialisée dans le mobilier urbain pour les collectivités mais aussi les centres commerciaux, a été sélectionnée par la Société de Livraison Des Ouvrages Olympiques (SOLIDEO) pour concevoir et fabriquer le mobilier urbain du futur Village olympique, situé sur trois communes de la Seine-Saint-Denis et actuellement en construction.

MobilConcepts-Metalco avait répondu à l'appel à projet de SOLIDEO en groupement, avec l'AREP, agence d'architecture filiale de la SNCF, qui se charge de la conception du produit, ainsi que Marbre d'Ici et Forces Pures, qui fournira les matériaux. Leur proposition : un mobilier urbain de nouvelle génération inspiré de la lutte contre les îlots de chaleur.

Béton et bois recyclés

« A l'occasion des JO 2024 à Paris, la France veut démontrer sa capacité d'innovation en matière d'aménagement urbain et c'est tout le futur Village olympique qui sera conçu de manière à préfigurer la ville européenne de 2030 : inclusive, résiliente et adaptée au changement climatique, rappelle Arnaud Avezou, président de MobilConcepts-Metalco. Le côté innovant, car c'est encore une pratique rare dans notre secteur d'activité, ce sont les matériaux écologiques que nous utiliserons : du béton issu du recyclage de gravats de démolition locales et du bois de réemploi, par exemple des traverses de la SNCF. Nous proposons un mobilier urbain de nouvelle génération, inspiré de la lutte contre les îlots de chaleur. »

Le mobilier urbain proposé comportera ainsi des mâts "ombrelles" pour l'ombre, des ombrières support d'une canopée végétale, et un dispositif de poutres-goussets et de voliges permettant d'accueillir des panneaux photovoltaïques (pour fournir l'énergie nécessaire à l'éclairage), des éclairages LED et un système de récupération des eaux de pluie pour alimenter des réserves, assurer l'arrosage des végétaux et rafraîchir l'atmosphère (de -3 à -10°C en été).

« Nous attendons encore des retours du client pour affiner le projet, et nous aurons un an pour finaliser le concept en 2022, précise Arnaud Avezou. La fabrication se fera en 2023, en France pour la partie béton et bois, et en Italie dans l'usine Metalco sur la partie acier (l'entreprise est le distributeur exclusif du fabricant italien Metalco, NDLR). »

Visibilité

Le projet se chiffre à environ 600.000 euros pour le groupement.

« Ce sera l'occasion de faire rayonner notre savoir-faire sur le plan international à travers une approche qui nous est chère, celle de bâtir la ville de demain à travers un mobilier urbain innovant et inclusif qui s'adapte au changement climatique, déclare Arnaud Avezou. Ce projet nous apporte une belle visibilité mais c'est aussi challengeant sur l'aspect technique et innovation. Ça pourrait nous amener sur d'autres projets. »

MobilConcepts Metalco, créée en 1996 et reprise par Arnaud Avezou en 2014, emploie à ce jour treize salariés et réalise un chiffre d'affaires annuel de 4 millions d'euros. Elle travaille en France mais aussi à l'international, où elle a notamment équipé les abris du tramway du Luxembourg, de Casablanca (Maroc) et de Ouargla (Algérie), ainsi que la marina de Casablanca.

Cécile Chaigneau

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.