Pourquoi Phytocontrol rachète All Phyto, spécialiste de l’analyse des plantes

Le recours aux plantes dans les produits agroalimentaires, cosmétiques, nutraceutiques ou phytothérapiques est en plein essor. Pour faire face à cette demande croissante, le groupe nîmois Phytocontrol, spécialisé dans les analyses de contaminants pour la sécurité sanitaire des secteurs de l'agrifood, de l'hydrologie et de la biopharma, rachète le laboratoire drômois All Phyto, intégrant ainsi dans sa chaîne de valeur cet expert en analyse du végétal.
Cécile Chaigneau

2 mn

Le Nîmois Phytocontrol rachète All Phyto, spécialisé dans le contrôle qualité des plantes médicinales, épices, aromates et ingrédients d'origine naturelle.
Le Nîmois Phytocontrol rachète All Phyto, spécialisé dans le contrôle qualité des plantes médicinales, épices, aromates et ingrédients d'origine naturelle. (Crédits : DR)

Le groupe nîmois Phytocontrol, spécialisé dans les analyses de contaminants pour la sécurité sanitaire des secteurs de l'agrifood (analyses agroalimentaires), de l'hydrologie et de la biopharma, vient de réaliser sa 3e opération de croissance externe en rachetant le laboratoire All Phyto, référent dans l'analyse des plantes aromatiques et médicinales. En octobre 2019, il avait acquis le laboratoire barcelonais SPM Controler, et en novembre 2020 Zest HACCP (digitalisation de la sécurité alimentaire).

Créé en 1998 et situé dans la Drôme, All Phyto (anciennement Laboratoire Provençal de Plantes Aromatiques et Médicinales) assure le contrôle qualité des plantes médicinales, épices, aromates et ingrédients d'origine naturelle utilisés dans la fabrication de produits agroalimentaires, cosmétiques, nutraceutiques et phytothérapiques à base de plantes.

En quête de produits naturels

Phytocontrol renforce ainsi son pôle biopharma (agrosciences, cosmétiques et chimie & matériaux) en ajoutant une corde à son arc qui répond à une demande grandissante des clients.

« All Phyto est spécialistes des plantes médicinales, aromatiques, thérapeutiques ou agroalimentaires, et leur expertise vient en complémentarité de la nôtre, eux sur l'analyse compositionnelle et Phytocontrol sur l'analyse des composés exogènes, notamment contaminants, métaux lourds, etc., explique Mikael Bresson, président de Phytocontrol. L'utilisation des plantes est en plein essor, nous souhaitions pouvoir répondre aux attentes des consommateurs qui sont de plus en plus à l'écoute de leur santé et en quête de produits naturels dont ils veulent connaitre la provenance et la composition. »

Une augmentation de l'usage des plantes qui entraîne des fraudes, notamment à cause de la disparition de certaines espèces, et amplifie la nécessité de garantir leur authenticité.

Clients communs

Le dirigeant évoque un mariage naturel (initié par Phytocontrol) qui s'inscrit sur une chaîne de valeur où se retrouvaient déjà les deux sociétés pour des clients communs comme les laboratoires Pierre Fabre, Natorigin, le laboratoire PiLeJe ou encore le laboratoire pharmaceutique Boiron.

Le montant de la transaction n'a pas été communiqué. Mikael Bresson reste également discret sur les effectifs et le chiffre d'affaires du laboratoire All Phyto, des négociations sociales étant encore en cours.

Phytocontrol emploie près de 400 salariés pour un chiffre d'affaires de près de 35 millions d'euros (+ 20% de croissance annuelle). Le groupe compte 17 agences commerciales (en France, en Espagne, en Belgique, en Angleterre, en Italie, au Maroc, en Irlande, et désormais deux laboratoires régionaux à Rennes et Barcelone).

Cécile Chaigneau

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.