L’avenir en rose des AOC du Languedoc

 |   |  647  mots
De gauche à droite : J.-P. Granier, directeur technique de l'AOC Languedoc, Jean-Benoît Cavalier, président de l'AOC Languedoc, et J. Villaret, délégué général du CIVL, ont présenté les performances économiques de l'AOC Languedoc le 18 décembre 2015 à Montpellier.
De gauche à droite : J.-P. Granier, directeur technique de l'AOC Languedoc, Jean-Benoît Cavalier, président de l'AOC Languedoc, et J. Villaret, délégué général du CIVL, ont présenté les performances économiques de l'AOC Languedoc le 18 décembre 2015 à Montpellier. (Crédits : M.C.)
Alors que les principales régions françaises viticoles constatent un recul du marché de leurs AOC en 2015, celles du Languedoc se distinguent par leurs performances en grande distribution et à l’export. Leurs atouts, recensés par une étude sortie fin 2015 : des prix adaptés et un positionnement sur le marché des rosés.

La vente des vins AOC du Languedoc progresse tandis que celle des autres appellations régionales françaises est en retrait. C'est ce que révèle une étude commandée par l'interprofession des vins AOC du Languedoc (CIVL) à l'institut IRI France sur la consommation de vins en grande distribution (GD).

« Nous souffrons encore d'un déficit de notoriété alors que les chiffres témoignent de l'engouement des consommateurs pour nos vins», constatait Jérôme Villaret, le délégué général du CIVL, lors d'une conférence de presse dédiée à l'AOC Languedoc, à Montpellier, le 18 décembre.

Performances en GD

La réalité des rayons de supermarchés contredit bien des a priori. Dans un climat atone marqué par une régression des ventes globales des vins AOC qui s'établit à 471 M litres (-5,4 % en volume sur un an), les appellations du Languedoc « poursuivent une dynamique positive et font de notre région le seul vignoble en progression sur toutes les couleurs », indique Jérôme Villaret.

Ce sont 37 millions de litres de vins AOC du Languedoc qui se sont écoulés sur un an en grande distribution, soit une évolution de 4,9 %. Ces volumes représentent 168 M€, une valeur qui croît de 8,8 % en un an.

Quid des AOC de Bordeaux, de Bourgogne ou encore du Beaujolais ? Les première voient leurs volumes de vente (130 Ml) en retrait de 6,6 % sur un an et leur valeur (901 M€) diminuer de 0,6 %. Même scénario pour le vignoble bourguignon qui accuse une baisse de ses ventes de vins AOC en GD de -9,6 % en volume (19 Ml) et de -1,8 % en valeur (203 M€). Enfin, les AOC du Beaujolais suivent le même mouvement avec -5,2 % en volume (11 Ml) et -1,3 % en valeur (76 M€).

Les clés du succès

En tout et pour tout, les vins AOC en grande distribution représentent un marché de 2,8 Mds€ pour un volume de 471 Ml dans un marché global de vins tranquilles vendus en GD de 971 Ml pour 4,1 Mds€, indique l'étude d'IRI France.

« Le prix moyen d'une bouteille de vin rouge AOC Languedoc en GD est de 3,83 € et désormais la majorité des nos AOC, soit 62 %, sont vendus à plus de 3 € le col », indique Jérôme Villaret.

L'augmentation des prix de vente des bouteilles d'AOC du Languedoc est un des facteurs de son succès. Le délégué général du CIVL explique que « ce sont les segments au-dessus de 4  € qui progressent le plus en GD et nous sommes en plein dedans».

Autre élément clé : le positionnement de l'appellation régionale dans les vins rosés.

« Nous avons imposé l'appellation Languedoc dans le créneau des rosés il y a cinq ans, explique Jérôme Villaret. Aujourd'hui, c'est l'appellation la plus dynamique en France dans cette couleur ».

Ailleurs aussi

Une autre étude réalisée par l'interprofession chez les cavistes parisiens confirme l'attrait pour les vins du Languedoc.

« Cette étude révèle que l'appellation Languedoc est la mieux diffusée des appellations françaises et que nous sommes distribués chez 92 % des cavistes de la capitale, annonce le représentant du CIVL. Pour justifier notre succès, ces derniers évoquent nos atouts en termes de rapport qualité/prix et des produits dont le goût est plébiscité par les consommateurs ».

Derniers chiffres évoqués par Jérôme Villaret : la performance des vins AOC du Languedoc à l'export. Là aussi l'année 2015 a été marquée par la performance des AOC du Languedoc dont les exportations ont progressé de 6,7 % en volume et de 12,8 % en valeur. Des chiffres qui contrastent avec la dynamique globale des vins français à l'export (-2,39 % en volume, + 7 % en valeur) et des autres principales appellations françaises dont les AOC de Bordeaux (-4,7 % en volume, -3,8 % en valeur) et celles du Rhône (-3,9 % en volume et -0,7 % en valeur).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :