Le groupe Arterris fusionne avec la coopérative Sud Céréales

 |   |  577  mots
(Crédits : REUTERS/Vincent Kessler)
Déjà partenaires depuis 2012, les groupes Arterris et Sud Céréales ont annoncé leur fusion le 19 janvier. La coopérative audoise renforce ainsi son implantation dans le Sud-Est et sécurise son activité de collecte de blé dur. S’inscrivant dans la stratégie de croissance du groupe, l’opération devrait participer à la réduction des charges dans un contexte morose.

Validée en novembre 2016 lors de l'assemblée générale du groupe Arterris (Castelnaudary, 11), la fusion avec le groupe coopératif Sud Céréales (Fourques, 30) a été annoncée le 19 janvier, à Toulouse.

« Cette fusion permet à Arterris d'affirmer sa présence sur le Sud-Est de la France et de développer son maillage territorial en restant proche de ses adhérents, indique le groupe audois. Spécialisé dans les productions céréalières - notamment blé dur et riz - et semencières, en agrofournitures mais aussi dans la distribution Grand Public, le groupe coopératif Sud Céréales présente un chiffre d'affaires de 84 M€ et couvre tout le territoire de Paca ».

Partenaires depuis 2012

Un rapprochement entre les deux groupes coopératifs avait déjà eu lieu quelques années auparavant. Adhérent d'Arterris, Sud Céréales avait réalisé un apport partiel d'actif (APA) portant sur la branche d'activité « stockage et commercialisation de toutes céréales et de semences autogames » le 1er juillet 2012.

« Sur la branche collecte, l'APA a permis d'atteindre la taille critique en termes de volume de blé dur et la création de Durum, une société spécialisée dans le négoce international du blé dur », indique Arterris.

Premier collecteur français avec 1,27 M tonnes de blé dur mais aussi de tournesol, sorgho et riz, le groupe Arterris réalise un CA de 560 M€ avec cette activité (pour un CA global de 760 M€ en 2016). La coopérative Sud Céréales apporte au groupe audois une collecte de 120 000 tonnes de blé dur pour un CA de 84 M€.

Stratégie de croissance

Cette opération s'intègre dans la stratégie de croissance d'Arterris. Celle-ci a été formalisée dans son projet d'entreprise Vision et Ambition 2025 qui a été lancé en janvier 2016. L'objectif étant de positionner le groupe sur l'amont et l'aval des productions par des partenariats et/ou acquisitions.

« La croissance passera à la fois par l'acquisition d'établissements, la fusion avec des coopératives ou des entreprise, la signature de contrats de partenariats pour porter des projets de dimension nationale et internationale, indique le groupe coopératif. C'est la cap fixé par le plan stratégique de développement Vision et Ambition 2025 ».

Contexte difficile

Ce choix de développement vise à contrebalancer un contexte économique difficile qui s'est traduit pour Arterris par un décrochage de son résultat d'exploitation qui est passé de 9,8 M€ et 1,1 M€ entre l'exercice 2014/2015 et celui de 2015/2016.

« Une collecte faible en quantité, des prix en chute libre, une influenza aviaire qui bloque la production de palmipèdes pendant plusieurs mois, nous avons cumulé les handicaps », constate Jacques Logie, le directeur général d'Arterris.

Plus globalement, le DG estime que dans une équation où « la production est stable alors que les charges grimpent », la « seule stratégie est la croissance ». Celle-ci devrait aussi s'accompagner d'une réduction des charges avec l'ambition d'économiser 5 M€ sur trois ans.

« Notre ligne de défense est un ecxédent brut d'exploitation à 20 M€, indique Jacques Logie. Nous y sommes grâce à la maîtrise des charges. »

Comptant aujourd'hui plus 25 000 adhérents répartis sur 350 000 hectares des portes de la Gascogne, à l'Ouest, aux contreforts des Alpes, à l'Est, le groupe Arterris réalise un CA de 760 M€ et emploie 1 800 salariés. Avec l'acquisition en novembre 2016 de Dufour Sisteron, Ovimpex et Ovimpex Distribution, le groupe estime que son CA devrait dépasser le milliard d'euros l'année prochaine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :