L’IGP Pays d’Oc fête ses 30 ans

 |   |  485  mots
Robert Skalli et Jacques Gravegeal ont lancé le pari de Pays d'Oc en 1987
Robert Skalli et Jacques Gravegeal ont lancé le pari de Pays d'Oc en 1987 (Crédits : Pays d'Oc)
L’IGP Pays d’Oc vient de célébrer les 30 ans de la création de ce label, qui a marqué un tournant dans l’évolution de la viticulture régionale.

Il y avait foule, mardi 6 décembre au Domaine de Verchant à Montpellier. Tout le mundillo de la viticulture régionale s'y pressait pour célébrer un heureux événement : les 30 ans de l'IGP pays d'Oc.

Le président Jacques Gravegeal, entourée de Florence Barthès, directrice générale du syndicat et de l'Interprofession, a retracé non sans émotion, cette aventure initiée en 1987, date de la création du label vin de pays d'Oc. À l'époque, le pari est loin d'être gagné, la viticulture languedocienne entame juste sa mue, renouvelant son vignoble en plantant des cépages dits « améliorateurs ».

C'est avec Robert Skalli, à la tête d'une maison de négoce basée à Sète, que Jacques Gravegeal relève le défi. Les deux hommes s'inspirent de l'aventure viticole californienne et font le pari de miser sur les vins de cépage, un concept peu en vogue en France, où prédomine alors le modèle de l'appellation d'origine. Le parcours a été semé d'embuches tant il faut d'énergie en France pour bousculer les lignes, mais leur audace et leur détermination paieront.

En 1987, 200 000 hl sont produits en vin de pays d'Oc, 30 ans plus tard, ce sont près de 6 millions d'hl qui ont été certifiés en IGP pays d'Oc. Le label pays d'Oc représente aujourd'hui près de 50% de la production languedocienne et 60% du volume de toute la production française d'IGP. 58 cépages sont aujourd'hui autorisés par le label, une diversité qui a contribué au succès de ces vins.

Pour souffler ces 30 bougies, Jacques Gravegeal avait convié son compagnon de route. Robert Skalli, qui a aujourd'hui cédé sa maison de négoce et vit à Bruxelles, n'a pas boudé son plaisir et s'est joint volontiers à la fête, heureux de se remémorer « cette belle période de sa vie » et de savourer ce succès avec l'ensemble des producteurs et négociants qui s'étaient déplacés pour l'occasion.

L'avenir a également été évoqué, car l'aventure doit se poursuivre, a lancé Jacques Gravegeal : contrats pluriannuels avec le négoce, production d'effervescents, certification HVE (haute valeur environnementale), installation des jeunes... Les défis à relever ne manquent pas pour assurer l'avenir du label qui fait vivre aujourd'hui 12000 vignerons installés en caves particulières et 175 caves coopératives.

Pour marquer l'événement, une cuvée des 30 ans élaborée par la maison Skalli, a été servie lors de la soirée : un vin rouge, en IGP pays d'Oc bien sûr, mais non pas mono-cépage mais vin d'assemblage.  Un clin d'œil pour démontrer que la pensée unique n'est pas de mise aux pays d'Oc, et que le label est capable de donner naissance de très grands vins d'assemblage. Une  position résumée dans le claim qui a signé l'événement : « 30 ans de liberté d'expression ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :