Florac cherche à céder St Mamet

 |   |  385  mots
St Mamet représente 40 % de parts de marché du fruit en conserve
St Mamet représente 40 % de parts de marché du fruit en conserve (Crédits : St Mamet)
Propriétaire de l'entreprise gardoise depuis l'automne 2015, le fonds en est quête d’un repreneur pour le leader français du fruit en conserves.

Le fonds Florac, détenu par la famille Louis Dreyfus-Meyer (76e fortune professionnelle de France selon Challenges), a récemment mis en vente l'entreprise St Mamet dont le siège social se trouve à Nîmes (30). Un comité d'entreprise extraordinaire est convoqué pour cette raison la semaine prochaine.

Taille critique

C'est en octobre 2015, que le fonds Florac a pris le contrôle de cette société, alors au bord de la faillite, et détenue par Conserva Italia, qui demeure à ce jour prestataire - et actionnaire à 10 % - de l'entreprise.

« Nous entrons dans une taille critique qui ne nous permet pas aujourd'hui d'envisager une accélération aussi forte qu'on le souhaiterait si on ne change pas la surface financière de l'entreprise », explique Stéphane Lehoux, PDG de St Mamet, pour justifier la cession de l'entreprise qu'il dirige.

En deux ans, une nouvelle politique marketing et commerciale a été mise en place sous la présidence de Matthieu Lambeaux (ex-directeur général de Findus France). Peu de temps après l'inauguration de la nouvelle usine de Vauvert (investissement : 12 M€), dans le sud du Gard, et la signature d'un partenariat de 20 ans avec la centaine d'arboriculteurs adhérents...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :