La Confiserie du Tech veut s’installer durablement en Allemagne

 |   |  376  mots
Xavier Danjou, fondateur de la Confiserie du Tech
Xavier Danjou, fondateur de la Confiserie du Tech (Crédits : Confiserie du Tech)
Membre de la délégation catalane partie prospecter à Francfort de nouvelles opportunités de croissance sur le marché allemand du 24 au 27 mai, Xavier Danjou, dirigeant de la Confiserie du Tech, évoque son partenariat avec une grande chaine de magasins ainsi que ses projets dans le pays.

Après un premier partenariat en 2016 avec la chaîne de magasins Kaufhof, la Confiserie du Tech revient sur le marché allemand. Dès le mois de juillet et durant toute la saison estivale, l'entreprise familiale fondée en 1964 va y proposer une sélection de produits, dont la fameuse rousquille, biscuit typiquement catalan.

Ce partenariat commercial avec le distributeur allemand s'inscrit dans le cadre d'une opération commerciale groupée avec d'autres sociétés catalanes. L'opération devrait être renouvelée en fin d'année, à l'occasion des fêtes.

À terme, l'objectif de Xavier Danjou, qui considère l'Allemagne comme un marché stratégique (82 millions d'habitants, taux de croissance de 2,2 % en 2017), est d'installer durablement ses produits en multipliant les partenariats et en adaptant les recettes et les gammes. L'agroalimentaire fait partie des secteurs d'activité porteurs Outre-Rhin.

Engagée dans une démarche d'innovation et de renouvellement, la Confiserie du Tech a récemment embauché un ingénieur agroalimentaire dont la mission est de développer de nouveaux produits et de nouvelles gammes, mais aussi d'adapter certains produits pour l'export. Actuellement distribuée en Espagne, l'entreprise vise également le Japon, en plus de l'Allemagne.

 « Premier marché pour la France, le marché allemand est dynamique et très concurrentiel. Les entreprises qui réussissent à le percer ont en générale plus de faciliter à s'introduire sur le grand export. Parmi les secteurs porteurs, nous pouvons citer la cosmétique et le vélo électrique, dans un contexte de vieillissement de la population, mais aussi l'agroalimentaire. Concernant le profil des entreprises qui choisissent l'Allemagne, nous retrouvons bien sûr les grandes multinationales qui ne peuvent pas échapper au marché allemand, mais aussi des start-ups », analyse Guillaume Lemaire, conseiller export au sein de Business France à Dusseldorf (50 personnes).

Avec une activité étroitement liée au secteur du tourisme, les ventes réalisées entre mi-juin et mi-septembre sont 50 % supérieures à la moyenne annuelle. En plus de ses points de vente, la société mise également sur les « intermédiaires » (tours opérateurs, campings, hôtels, guides touristiques...), pour vendre ses produits.

En 2017, la Confiserie du Tech a réalisé 8,5 M€ de chiffre d'affaires (dont 5 à 6 % à l'export). L'entreprise emploie 100 personnes (dont 75 permanents), et compte dépasser les 9 M€ de chiffre d'affaires en 2018.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :