Medithau implante sa 1e table d’huîtres solaires au Japon

 |   |  746  mots
(Crédits : Medithau)
Identifiée sur le marché de l’ostréiculture grâce à son innovant système solaire de reproduction des marées, la famille Tarbouriech (entreprise conchylicole sétoise Medithau) continue d’exporter son savoir-faire. Dans le courant du 1er trimestre 2019, elle concrétisera son implantation au Japon.

C'est sur l'étang de Thau, à Marseillan près de Sète (34), qu'a été conçue et mise en œuvre la « marée solaire ». Sorti de l'imagination de Florent Tarbouriech, dirigeant de l'entreprise conchylicole Medithau, et issu d'une approche biomimétique, le système vise à imposer aux huîtres des conditions d'élevage similaires aux conditions naturelles, c'est à dire à leur appliquer des phases de sortie d'eau (exondations) en cours d'élevage, reproduisant le rythme des marées.

Résultats : des huîtres d'élevage baptisées « Tarbouriech », plus charnues et de meilleure qualité sur le plan gustatif, dotées d'une coquille légèrement rosée et d'une belle nacre.

Des eaux lagunaires espagnoles et italiennes...

Plutôt que d'exporter ses produits, Florent Tarbouriech a choisi d'exporter le savoir-faire de Medithau et donc son dispositif de marée solaire, en partenariat avec un producteur local. D'abord en Espagne, dans le delta de l'Ebre où il a installé deux tables. Puis en Italie à Scadovari, dans le delta du Po, des eaux lagunaires reconnues Réserve de biosphère par l'UNESCO.

« Chaque table produit 5 tonnes d'huîtres par an, précise Florent Tarbouriech. En Espagne, il y a déjà deux tables et...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :