Vins bio : l’offre peine à satisfaire la demande

 |   |  517  mots
Le marché du bio devrait doubler d'ici 2022
Le marché du bio devrait doubler d'ici 2022 (Crédits : Muriel Chêne)
La vitalité du marché du vin bio ne faiblit pas. Mais la production, affaiblie cette année par la forte pression du mildiou, peine à satisfaire la demande très dynamique du marché en France. Au salon Millésime bio, qui se tient à Montpellier du 28 au 30 janvier, certains opérateurs s’inquiètent de cette "guerre des approvisionnements".

Le salon Millésime bio qui a ouvert ses portes lundi 29 janvier à Montpellier continue à surfer sur le succès des vins bio. Avec un hall supplémentaire, le salon accueille cette année 200 exposants...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/01/2019 à 19:24 :
C'est parce que le lobby agro-industriel freine des deux pieds la transition, logique, ça fait belle lurette qu'il a oublié notre santé.

Par ailleurs je constate un fait qui peut aussi avoir son effet, on s'habitue très vite à ne plus avoir ce gout bizarre dans la bouche. Même si on peut aussi être gêné par les sulfites imposés à tous sinon le vin fait des bulles mais peut-être aussi du coup développer ces vins naturels qui sont quand même aussi bien intéressants.

On ne devrait pas attendre, une fois de plus, d'être dépassé aussi dans ce domaine qui nous ai quand même bien connu.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :