Un vigneron héraultais expérimente la culture de houblon

 |   |  658  mots
Les 450 m2 de plantation de houblon sous serre exploités par la famille Fabre
Les 450 m2 de plantation de houblon sous serre exploités par la famille Fabre (Crédits : DR)
La famille Fabre, qui exploite plus de 300 ha de vigne en Languedoc, a planté du houblon pour fournir un brasseur biterrois. À l’échelle régionale, une réflexion est engagée pour développer une filière brasserie en Occitanie.

Bière et vin peuvent faire bon ménage. La famille Fabre en témoigne. À la tête d'un vignoble de 360 ha tout en bio, cette lignée de vignerons a noué depuis deux ans un partenariat  avec les bières Alaryk, un brasseur artisanal bio basé à Béziers (34).

« C'est un complément de gamme qui a du sens, car nos clients cavistes s'intéressent de plus en plus à la bière artisanale. Ce produit ne vient pas concurrencer nos vins, il est commandé en complément de nos vins. Nous avons ainsi des tarifs de transport plus attractifs », explique Louis Fabre.

Ce dernier dirige cette exploitation familiale avec ses sœurs, enfants, neveux et nièces. La famille Fabre commercialise 1,2 million de cols de vin par an pour un chiffre d'affaires de 5 M€. Les ventes de bière représentent 6% de ce chiffre d'affaires.

Première récolte de 15 kg de houblon

Pour laisser reposer les sols avant une nouvelle plantation de vigne, le domaine produit des céréales (blé dur, pois...) ainsi que de l'orge qui entre, sous forme de malt, dans la composition des bières Alaryk. Pour aller encore plus loin dans le partenariat avec le brasseur biterrois, Louis Fabre s'est essayé cette année à la production de houblon.

Le houblon est une plante qui pousse naturellement partout en France. Pour la bière, elle est produite de façon industrielle essentiellement en Alsace.

« Nous avons voulu tester cette culture dans des serres équipées de panneaux photovoltaïques que la société Ennerimmo a implantées sur des terrains que nous lui avons cédés à Montady, près de Béziers », précise Louis Fabre.

Pour la première année, la récolte a été mince : 15 kg récoltés sur les 450 m2 de plantation sous serre. Tout juste de quoi produire 40 hl de bière.

« La récolte est manuelle et très coûteuse en main d'œuvre. Pour le moment, ce n'est pas rentable, mais on va travailler sur la mécanisation de la séparation des fleurs du pied de houblon. Nous avons testé plusieurs variétés qui donnent des résultats très différents en termes de productivité et d'arômes. Peu à peu, nous allons affiner notre sélection », indique Louis Fabre, qui a pour objectif de tripler la production à terme.

Cette première production a donné naissance à une nouvelle cuvée d'une quarantaine d'hectolitres (un peu plus de 10 000 bouteilles), « La Vendémiaire », qui outre le houblon bio de la famille Fabre, contient également des jus de carignan issus des vignobles de la famille. Intégrés avant fermentation au process de fabrication, ils amènent le croquant du raisin à cette bière très particulière.

Une filière brasserie en projet dans la région

Sous l'égide de la Fédération régionale des Civam d'Occitanie, une réflexion a été engagée pour développer une filière brasserie dans la région.

« Aujourd'hui, les brasseries locales s'approvisionnent en malt et en houblon dans le Nord de la France ou en Belgique. L'idée est de mettre en place une filière régionale. Il y a déjà une dizaine de projets de production de houblon dans la région (en Lozère, près de Toulouse...). La création d'une malterie est également à l'étude à Toulouse. Nous allons mettre en réseau tous ces projets pour favoriser les échanges d'expérience. Avec les chambres d'agriculture, Coop de France et toutes les instances bio de la région, nous souhaitons initier des programmes d'expérimentation sur les variétés de houblon les mieux adaptées à notre région, sur la mécanisation de la récolte ou les techniques de séchage du houblon après récolte », indique Amélie Berger d'OCEBIO (Occitanie Entreprises BIO).

Objectif : Des bières 100 % locales bientôt dans nos verres.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :